Pour la première fois depuis son outing par le magazine Closer qui a publié des photos volées de lui et son compagnon, Florian Philippot s’est exprimé ce matin au micro de France Inter. La journaliste Léa Salamé a commencé par recueillir son sentiment personnel sur cette affaire: «En colère ou soulagé?» Aucune hésitation pour le numéro 2 du Front national: «Je suis en colère parce que j’ai été victime, et je ne suis pas le premier, d’une atteinte gravissime à ma vie privée. Quelle est cette société où on peut être traqué, pisté plusieurs jours, pris en photo à son insu, des photos livrées au grand public, sans votre accord bien évidemment? C’est une dérive qui me semble très grave, une sorte de fuite en avant vers l’américanisation à laquelle on avait échappé. C’est une régression terrible.»

LIGNE DE CONDUITE
Critiquant vertement le presse people, qu’il qualifie de «torchons», Florian Philippot a fait savoir qu’il ne croit pas aux «justifications politiques» de Laurence Pieau, la directrice de Closer, et l’accuse de logique commerciale: «J’ai toujours un principe très clair, et c’est pour ça que j’avais condamné les photos de Julie Gayet et François Hollande, c’est la séparation stricte entre la vie privée, tous les éléments de la vie privée, et l’engagement politique et je pense que c’est une ligne de conduite à laquelle il faut se tenir parce que sinon nous tombons dans des dérives extrêmement graves et il n’y a plus de limites. Ce qu’on appelle transparence devient tyrannie.»

Difficile d’être homo au FN, demande Léa Salamé. «Pas du tout, il y a de tout au Front national, nous avons même cette chance de ne pas être dans une optique communautariste», défend l’intéressé qui fustige le «déterminisme socio, sexuel, biologique, ou je ne sais quoi». «Non le FN n’est pas gay-friendly, ajoute-t-il, il n’est pas l’inverse non plus. Il est “French-friendly” si vous voulez. Il a une vision qui n’est pas communautariste, purement républicaine. Il voit des Français, il ne voit pas des communautés.»

«NI COMMUNAUTARISTE, NI ANTI-JE NE SAIS QUOI»
Soulignant les positions de Jean-Marie Le Pen sur l’homosexualité, Léa Salamé rapporte en outre d’autres postions, bien plus récentes cette fois et attribuées à des cadres du parti, comme Aymeric Chauprade, qui s’est rendu à un rassemblement de lutte contre «le satanique lobby homosexuel» ou de Bruno Lemaire. «Ce n’est pas du tout ma vision des choses. Je ne suis ni communautariste, ni anti-je ne sais quoi. Je suis simplement pour le rassemblement des Français. Je ne m’intéresse pas à savoir si tel ou tel a telle orientation, telle origine, telle caractéristique. Ça ne m’intéresse pas.» Le numéro 2 du FN ne cache en tout cas pas sa satisfaction face aux réactions provoquées par son outing: «Je suis assez heureux de l’unanimité de la classe politique française et des milliers de messages de soutiens que j’ai reçus, anonymes ou célèbres, qui démontrent qu’il y une résistance à cette américanisation hideuse et ce discours de régression terrible.»

CRITIQUE DU «LOBBY GAY»
«Certains parlent de lobby gay autour de Marine Le Pen», avance Léa Salamé, en référence au «débauchage» de Sébastien Chenu: «Non, il n’y a pas de lobby gay, il y a des gens de convictions, de toutes sensibilité», affirme Florian Philippot qui juge «grave» l’expression «lobby gay»: «Elle vient de la pire presse d’extrême droite, qui parlait de lobby juif, qui a une vision complotiste du monde». «Elle vient aussi de certains militants du FN», conteste la journaliste. Mais Florian Philippot poursuit: «Elle enferme les gens dans un déterminisme, elle les arrache à leur libre arbitre. Il n’y pas de lobby gay et si Marine Le Pen a fait tel ou tel choix, contre le mariage pour tous, elle est pour un pacs amélioré, elle n’a pas participé à la “Manif pour tous” pour des raisons politiques, on peut lui reconnaitre cela.» En conclusion, Florian Philippot a confirmé ce que la présidente du FN avait déclaré à sa place ce week-end, et qu’il portera bien plainte.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Florian Philippot : « Le FN n’est pas gay friendly, il est french friendly »