Le Los Angeles Galaxy a remporté, dimanche 7 décembre, le championnat nord-américain de football en battant New England (2-1). Le club californien est sacré pour la cinquième fois. C’est une première pour Robbie Rogers qui devient aussi le premier athlète masculin out couronné dans un sport collectif. Le footballeur américain, «Galaxy» depuis mai 2013, a signé un nouveau contrat de plusieurs saisons avec le club. Celui-ci n’a pas donné plus de précisions. Sur les photos partagées par le club et par le joueur, Robbie Rogers ne boude pas sa joie.

Robbie Rogers

Auteur de Coming Out To Play, son autobiographie, et désormais champion, Robbie Rogers a fréquenté de nombreux plateaux télé et répondu à des interviews. Il y a raconte qu’il pensait inévitable de devoir prendre sa retraite sportive après avoir fait son coming-out en 2013. Mais il a été appelé par les Los Angeles Galaxy. Il s’était trompé: être sorti au grand air lui a donné des ailes.

Dans cet entretien vidéo au Huffington Post, il déplore le manque de sensibilité de la Fédération internationale de football. Sa liste de griefs est longue. Il commence par le fait que la Coupe du monde féminine de football 2015 soit disputée sur du turf (gazon artificiel), «ce que la FIFA n’accepterait pas pour un Mondial masculin».

Sur les prochaines Coupes du monde masculines en Russie et au Qatar:

«Sexisme, racisme, homophobie, c’est une fédération qui est présente dans le monde entier. C’est juste incroyable qu’ils acceptent qu’un tournoi soit organisé dans un lieu où des gens soient en danger. J’ai été très déçu par la Fifa. Le racisme est un grand problème en sport, comme le sexisme. J’adore la Coupe du monde, je regarde tous les matches, mais je regrette que la Fifa soit insensible envers tant de gens. (…) Si j’en avais l’opportunité, j’aimerais beaucoup parler avec la Fifa.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Robbie Rogers: FIFA Is ‘Insensitive’ When It Comes To Human Rights

Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux: Terrains de Jeux: Les promesses du CIO, Robbie Rogers en champion, Martina Navratilova en coach