France, Société | 12.12.2014 - 15 h 54 | 0 COMMENTAIRES
  • AJL
  • Alexis Corbière
  • ian brossat
  • inter-lgbt
  • jean pierre michel
  • jérome beaugé
  • Laurence Pieau
  • marine le pen
  • Nicolas Bays
  • Olivier Faure
  • rama yade
  • Steeve Briois
  • tjenbé red
  • Valérie debord

Réactions suite à l’outing de Florian Philippot par «Closer»: entre indignation et compréhension

Publié par
Plusieurs associations LGBT jugent pertinente et légitime la révélation de l'homosexualité de Florian Philippot.
Florian Philippot

L'annonce de l'homosexualité du vice-président du Front national (FN) Florian Philippot par le magazine Closer a suscité de nombreuses réactions. L'intéressé ne s'est pas exprimé publiquement, mais la présidente du FN Marine Le Pen était l'invitée d'Europe 1 ce vendredi 12 décembre et elle a fustigé la justice, estimant que les sanctions à l'encontre des publications qui portent atteinte à la vie privée ne sont pas assez importantes. «Si ces journaux étaient condamnés dès qu'ils violent la vie privée à verser des amendes qui correspondent à l'argent qu'ils ont engrangé grâce à cette atteinte à la vie privée, alors ils ne le feraient plus. C'est aussi simple que ça», a-t-elle indiqué.

Elle avait tenu un discours similaire lors de la révélation, par la même publication, de la liaison entre François Hollande et Julie Gayet. Selon l'AFP, elle avait alors critiqué la décision de la cour d'appel de Paris qui a jugé que le public avait le droit d'être informé de l'homosexualité d'un cadre de premier plan de son parti, Steeve Briois. C'est cette même décision de justice que la directrice de Closer, Laurence Pieau, a utilisé comme argument lors d'une interview aujourd'hui sur Europe 1 (à partir de 3') :

Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Florian Philippot: la scandaleuse révélation de Closer

PAS D'ENTRAVE À LA «LIBERTÉ D'INFORMER»
«Comment peut-on imaginer qu’un couple homosexuel doit être traité différemment d’un couple hétérosexuel dans la presse?, a plaidé Laurence Pieau. Comment peut-on imaginer que le numéro 2 du Front national, qui peut être appelé au pouvoir, si on en croit le FN, peut arriver à des fonctions sans avoir évoqué sa famille, ses relations privées, sans avoir d’épouse, d’amie, d’ami? Comment peut-on imaginer ça possible en 2014?» La directrice du magazine estime par ailleurs que cette information a probablement eu des incidences sur la politique mise en œuvre par le parti d'extrême droite au sujet du mariage pour tous. Et elle estime s'inscrire dans une perspective de «peoplisation» de la vie politique.

L'Association des journalistes LGBT (AJL) – à laquelle ont adhéré tou.te.s les journalistes de Yagg – juge quant à elle «utile» de révéler cette information. Dans un communiqué, «elle appelle de ses vœux une évolution des mentalités et de la législation, afin que l’homosexualité ne soit pas automatiquement reléguée à la sphère privée (quand l’hétérosexualité, elle, est toujours publique), et que la conception parfois très restrictive de “vie privée” ne serve pas d'excuse pour entraver la liberté d’informer». L'organisation rappelle que tout comme Steeve Briois, Florian Philippot occupe «des responsabilités dans un parti connu pour ses positions anti-égalité» et qu'il est «l'un des plus proches conseillers de Marine Le Pen, qui a longtemps hésité quant à l'attitude à adopter face à l'ouverture du mariage pour les couples de même sexe. La révélation de son homosexualité permet peut-être de commencer à comprendre la relative discrétion de la direction du FN lors des “débats” et des manifestations anti-égalité. En cela, et seulement en cela, elle peut être utile.»

Pour le président de l'Inter-LGBT Jérôme Beaugé, Florian Philippot doit être traité comme n'importe quel autre responsable politique. Selon lui, la loi ouvrant le mariage place tou.te.s les citoyen.ne.s sur un pied d'égalité:

Et pour l'association Tjenbé Red, «la révélation de l’homosexualité de personnages publics, membres de partis politiques violemment homophobes, est parfaitement légitime», affirme-t-elle dans un communiqué.

SOUTIEN DE LA CLASSE POLITIQUE À FLORIAN PHILIPPOT
Ces prises de position ne font toutefois pas l'unanimité au sein de la classe politique. Considérant que l'homosexualité relève de la vie privée – l'article de Closer ne dit rien de la relation que le vice-président du Front national entretient avec son «ami» journaliste – plusieurs responsables politiques s'offusquent que l'orientation sexuelle de Florian Philippot ait été dévoilée.

Et lorsqu'elle a été interrogée à ce sujet par iTélé, Rama Yade a plaidé en faveur du passage à la VIe République pour en finir avec «cette curiosité malsaine qui conduit peut-être à détruire des vies», rapporte Le Lab d'Europe 1. C'est peut-être l'élu communiste et ouvertement gay Ian Brossat qui tranche le mieux le débat:

Photo Capture

Print This Post
Photo du profil de Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.