France Télévisions vient de lancer la plateforme Homos, la haine, un outil global pour lutter contre l’homophobie et surtout montrer les victimes et faire entendre leurs voix. Le site propose des témoignages issus du dernier rapport de SOS homophobie portés par des personnalités telles que Roselyne Bachelot, Lilian Thuram, Camelia Jordana, Lambert Wilson ou encore le président de l’association Yohann Roszéwitch, des infographies sur des thématiques comme le coming-out, des outils pour signaler des contenus homophobes ou transphobes sur Internet, mais aussi des dossiers sur la situation législative des homos dans le monde, l’homoparentalité, ou encore l’évolution sociétale et juridique des gays, des lesbiennes et des bisexuel.le.s en France.

Ce site s’inscrit dans le documentaire du même nom réalisé par Éric Guéret et Philippe Besson qui sera diffusé mardi 9 décembre à 22h45 dans Infrarouge sur France 2, avec notamment le témoignage de Bruno Wiel: «On s’est dit que ça valait le coup d’enrichir le propos du documentaire, de créer un prolongement», explique à Yagg Antonio Grigolini, directeur programmes et social tv à France Télévisions Éditions numériques, qui n’en est pas à son coup d’essai concernant ce type de dispositif: «Nous avions déjà mis en place une plateforme sur le thème des violences conjugales, une autre sur le racisme, ainsi que sur le viol. C’est un dispositif qui fonctionne, car c’est un espace sécurisé et sécurisant pour les personnes qui souhaitent témoigner.» À l’avenir, la plateforme va continuer mais pas entre les mains de France Télévisions: «On construit un outil de service public, mais nous n’avons pas forcément vocation à faire vivre ces plateformes. C’est pour ça que comme avec les précédentes, celle d’Homos, la haine sera confiée à SOS homophobie au bout de trois mois.»

Voir le teaser et quelques extraits du documentaire Homos, la haine:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Homos, la haine – Teaser

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Homos, la haine – Extrait – Bruno

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Roselyne Bachelot témoigne pour Sandra – Homos, la haine

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Lilian Thuram témoigne pour Dimitri – Homos, la haine