Les fondateurs/trices de l’association LGBT algérienne Alouen se lancent dans une nouvelle aventure: avec le trimestriel El Shad, O. Harim, Sapho et S.P. ont créé le premier magazine LGBT d’Algérie. En arabe, le terme «shad» signifie «anormal» et désigne toutes les sexualités qui divergent de l’hétérosexualité. Il est régulièrement utilisé dans les médias pour désigner les personnes gays ou lesbiennes. «Nous voulions justement nous réapproprier ce terme dans le but de montrer aux lecteurs que “l’anormalité” est normale et que la différence est une richesse», a confié O. Harim à Algérie Focus.

Ce premier numéro de la revue disponible gratuitement en ligne consacre un dossier aux personnes trans’ en Algérie. «Être transsexuel.le, c’est faire face à la défiance de la société mais aussi à ce corps dont on se sent étranger», a expliqué O. Harim dans un communiqué. Le sujet a été jugé pertinent et marquant pour ce premier numéro car il évoque la «différence au sein même de la communauté LGBT et plus encore dans une société où la virilité est la jauge de toute les couches sociales».

Grâce aux sujets évoqués, les responsables du magazine espèrent toucher au-delà des personnes LGBT pour contribuer à terme à une meilleure acceptation de ces personnes. Le deuxième numéro, qui doit paraître en février, sera également disponible en arabe pour un rayonnement plus large.