Égalité des droits, France, Mariage | 14.11.2014 - 17 h 46 | 0 COMMENTAIRES
  • Famille chrétienne
  • Les Veilleurs
  • madrid
  • Manif Pour Tous
  • Mgr Barbarin
  • Philippe Barbarin

Mariage pour tous: Pour le cardinal Barbarin, la loi Taubira est un «mensonge d’État»

Publié par
L'archevêque de Lyon Philippe Barbarin est convaincu que ce «mensonge d’État» qu'est la loi sur le mariage pour tous sera aboli.

Il l'avait déjà affirmé en avril 2014, il le redit: pour le cardinal Philippe Barbarin, la Manif pour tous a réveillé la conscience chrétienne de la France: «Aujourd’hui, nous sommes face au bouleversement introduit par des lois dites “sociétales”, assure-t-il dans une interview à Famille Chrétienne. Nous avons été heureusement surpris du ressort spirituel de la France. Quand la loi autorisant le mariage entre deux personnes de même sexe s’est annoncée en Espagne, nous avons vu un million de personnes rassemblées pour une messe sur une place de Madrid (la préfecture parlait à l'époque de 160000 personnes lors de cette manifestation, ndlr). Nous savions bien que cela n’aurait pas lieu à Paris. Mais nous espérions que ce ne serait pas comme au Portugal, au Canada ou en Belgique… où il n’y a rien eu. Dans ma prière, je demandais à Dieu que quelque chose se passe, mais je ne savais pas quoi. Et c’est arrivé!»

Par la suite, le cardinal s'enorgueillit de la vague de manifestations anti-égalité «gigantesques» qui ont eu lieu pendant les débats autour du mariage pour tous: «On a fait semblant d’ignorer leur impact, mais ce fut une surprise pour tous, pour nous comme pour beaucoup d’autres pays qui regardent la France. Au conclave de mars 2013, les cardinaux de Boston, Munich ou Madrid, me demandaient: “Mais que vous est-il arrivé, en France?” Ils avaient sans doute l’image d’un pays spirituellement assoupi… Tout le monde alors a pris conscience qu’il y avait, en France, un ressort incroyable!» Le journaliste Aymeric Pourbaix ne manque pas de rebondir sur ces derniers propos, car en effet, la «Manif pour tous» n'avait-elle pas vocation à rester aconfessionnelle? Le cardinal élude cette remarque d'un revers de main:

«Tout le monde sait que les catholiques étaient la cheville ouvrière de ce mouvement. Mais il a également drainé – et cela aussi était inattendu – des athées, des musulmans. Les juifs aussi ont clairement dit leur désaccord. C’est quelque chose qui venait du fond de la France, pays qui est très varié aujourd’hui, mais dont le fond culturel ne renie pas ses racines chrétiennes, présentes et visibles dans son paysage, avec ses cathédrales et ses églises au cœur de ses villes et de ses villages.»

Philippe Barbarin salue un peu plus loin le travail des Veilleurs: «Ils étaient là, devant nos palais de justice, interrogeant la France: “Es-tu sûre que ta justice est juste?” C’est une bonne question… Beaucoup d‘entre eux étaient croyants et leur interrogation était une prière, il n’y a pas de doute là dessus.» La dernière question se penche enfin sur sa prière pour la France. Évidemment, les préoccupations du cardinal se tournent en partie vers le mariage pour tous:

«En ce qui concerne la loi autorisant le mariage de deux personnes du même sexe, je ne doute pas que la vérité sera reconnue, et qu’un jour ou l’autre, elle finira par être abolie. Car c’est un mensonge qui en entraîne d’autres, comme de faire croire qu’un enfant peut avoir deux papas ou deux mamans! Cela s’appelle même un mensonge d’État.»

«(...) Je dois dire que les débats de ces dernières années m’ont souvent amené à parler avec des personnes homosexuelles et à avoir des témoignages directs de violences ou d’humiliations qu’elles ont subies. La Bible nous parle souvent de la difficile rencontre entre l’amour et la vérité. C’est alors que la justice et la paix adviennent!»

Photo Capture

Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.