Monde | 03.11.2014 - 18 h 31 | 0 COMMENTAIRES
  • TDoR
  • Trans Murder Monitoring
  • transcide
  • transféminicide

Au moins 226 personnes trans’ ont été assassinées au cours des 12 derniers mois

Publié par
Comme tous les ans, la journée du souvenir trans' (le TDoR) permettra de célébrer leur mémoire et d'alerter sur les violences transphobes dans le monde.

La journée pour honorer la mémoire des personnes trans' assassinées aura lieu comme chaque année le 20 novembre lors du TDoR. En prévision de cette journée, Trans Murder Monitoring (TMM) a publié une carte et une liste qui montre que 226 personnes trans' ont été assassinées au cours des douze derniers mois, un chiffre alarmant mais en deçà de la réalité puisque l'organisation ne peut collecter toutes les informations dans l'ensemble du monde – il n'existe par exemple aucun chiffre pour la France: «Il est important de noter que ces cas sont ceux qui ont pu être trouvés grâce à des recherches sur Internet et grâce à la coopération des organisations trans' et des militant.e.s. Dans la plupart des pays, les données sur les meurtres de personnes trans' ne sont pas systématiquement produites et il est impossible d'estimer le nombre de cas non rapportés», précise TTM.

tdor 2014

Entre octobre 2013 et septembre 2014, 113 meurtres transphobes ont été commis au Brésil, 31 au Mexique, 12 au Honduras, 10 aux États-Unis et 10 au Venezuela. Depuis 2008, 1612 meurtres ont été rapportés dans 62 pays, dont une très large part en Amérique du Sud et en Amérique Centrale. Dernièrement, la sociologue Berenice Bento a proposé une analyse de la violence transphobe qui sévit au Brésil à travers le terme de transféminicide, qui désigne «une politique éparse, intentionnelle et systématique d’élimination de la population trans’ au Brésil, avec pour mobiles la haine et le dégoût».

«TRANSCIDE»
Trans Murder Monitoring déplore une nouvelle fois une année meurtrière pour les personnes trans', et l'absence criante de politiques de lutte contre les violences transphobes: «Les chiffres alarmants montrent une fois de plus qu'il y a un besoin urgent de réagir à la violence contre les personnes trans' et de chercher des stratégies pour les protéger. Certain.e.s militant.e.s trans' internationaux/ales ont même commencé à introduire le terme de transcide pour refléter le niveau continuellement élevé de violence meurtrière contre les personnes trans' à une échelle globale et une coalition d'ONG d'Amérique du Sud et d'Europe ont commencé une campagne Stop Trans Genocide.»

Photo William Hamon

Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.