«Je déteste les injustices, c’est quelque chose qui me met hors de moi», explique Jérémy Lorca, comédien français déjà croisé dans la série Plus Belle La Vie, qui vient de sortir un court clip en réaction à l’interdiction faite aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) de donner leur sang:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur DON DU SANG POUR TOUS : NEXT STEP ?

Ce court-métrage, le comédien l’a fait «avec le cœur», à partir de son expérience personnelle: «Dernièrement, lors de la journée mondiale du don du sang le 14 juin dernier, je me suis rendu compte que plein de gens ignoraient complètement cette interdiction. Autour de moi, je connais aussi des hommes qui naïvement et pleins de bonne volonté voulaient donner leur sang et n’ont pas pu. Je respecte et comprends les tenants et les aboutissants des mesures sanitaires, mais cette interdiction est complètement excluante. Dans le court-métrage, j’ai voulu montrer une famille la plus équilibrée et heureuse possible, et que malgré le fait que ces deux hommes forment un couple exclusif, l’un d’eux se voit refuser de donner son sang. Après, la fin du film est un parti-pris artistique, je sais bien qu’on ne donne pas son sang à quelqu’un en particulier, mais c’était une façon d’avoir plus d’impact et de montrer que donner son sang peut être vital.»

Le court-métrage a reçu le soutien de l’association Homodonneur, qui milite pour l’ouverture du don du sang aux HSH. Pour Jérémy Lorca, il s’agissait avant tout d’une démarche citoyenne et spontanée: «J’ai l’impression que ce n’est pas une question d’être homo ou hétéro. N’importe qui peut un jour avoir besoin d’être transfusé, je ne pense pas qu’un homophobe refuserait le sang d’un homo.»