LE TOLLÉ DE LA SEMAINE
L’association des joueuses professionnelles a promptement réagi aux propos d’Andrei Tarpishev. Le président de la fédération russe de tennis et capitaine de Fed Cup avait plaisanté, dans un talk-show à la télévision russe, sur les «frères Williams», en lieu de Venus et Serena Williams. La WTA lui a infligé une amende de 25000 dollars et une mise à l’écart du circuit de un an.

À Singapour où elle dispute les masters, la finale du circuit rassemblant les 8 meilleures joueuses du monde, Serena Williams a estimé que ces propos étaient sexistes et racistes, et violents. Maria Sharapova a soutenu les joueuses américaines dans l’indignation. La joueuse russe a rappelé que les propos de Tarpischev sont d’autant plus inappropriés qu’il est également membre du Comité international olympique. Le CIO a fait savoir qu’il allait demander des explications à Tarpischev.

Serena a indiqué, jeudi 23 octobre, qu’elle et sa sœur avaient reçu des excuses écrites de Tarpischev.

http://youtu.be/Lo1GemxitXA

Si le lien ne s’affiche pas, cliquez sur WATCH: Serena Williams slams ‘sexist and racist’ comments from Russian tennis chief

LE DÉPART DE LA SEMAINE
Pourquoi Michael Sam est-il seul? Le journaliste de sport ouvertement gay Jared Max s’interroge sur le peu de coming-outs dans les grands sports professionnels collectifs américains. En substance, il est temps de sortir de placard, estime ce journaliste qui a fait son coming-out en 2011. Jared Max, aussi, s’adresse aux athlètes gays dans le placard. Les projette dans quelques décennies: «Quand vous serez à la retraite, chancelant, avançant péniblement vers l’armoire à pharmacie au milieu de la nuit, faisant jouer douloureusement votre épaule deux fois réparée sur un billard pour attraper vos pilules antidouleur, avez-vous envie de retourner dans votre lit en étant conscient que vous avez infligé à votre corps, tant de coups, de flèches, mais que vous n’avez jamais eu le courage de vous lever et de dire: “Voilà qui je suis”?»

Le journaliste a posté cet article après le départ de Michael Sam de l’équipe de réserve des Cowboys de Dallas, annoncé par le club de football américain mardi 21 octobre. L’équipe souhaite se munir d’un secondeur (linebacker), alors que le joueur ouvertement gay évoluait en tant qu’ailier défensif (defensive end).

«Je veux remercier la famille Jones [propriétaire du club, ndlr] et toute l’organisation des Cowboys pour cette opportunité, ainsi que mes ami.e.s, ma famille, mes coéquipiers et mes fans pour leur soutien, a indiqué le joueur sur Twitter. Même si c’est décevant, je prends bonne note des leçons apprises ici à Dallas et je continuerai à me battre pour avoir la chance de prouver que je peux jouer chaque dimanche.»

Dans ou hors d’un club, Michael Sam, jeune champion, reste en effet bien seul dans sa génération.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE
Sur le site italien gay.it, qui cite un entretien à la Gazzeta dello Sport, Morgan De Sanctis, gardien de but de l’AS Rome, estime qu’un joueur de football ne peut pas faire son coming-out car il y a trop d’homophobie dans le sport. C’est un peu, beaucoup, l’histoire de la poule et de l’œuf. Fait relativement nouveau, De Sanctis estime que sur ses 400 ou 500 collègues du sport professionnel, 2% ou 3% sont gays (cela fait entre 8 et 15).

LA LISTE DE LA SEMAINE
La Fifa a dévoilé ce matin la liste des 10 footballeuses qui peuvent prétendre au titre de meilleure joueuse de l’année. Sélection équilibrée, variée et sans grande surprise. On y retrouve les classiques, comme chez les hommes: Nadine Angerer (Allemagne), sacrée l’an dernier (lire La footballeuse ouvertement bi Nadine Angerer sacrée meilleure joueuse 2013), Veronica Boquete (Espagne), Nilla Fischer (Suède), Nahomi Kawasumi (Japon), Nadine Kessler (Allemagne), Marta (Brésil), Aya Miyama (Japon), Louisa Necib (France), Lotta Schelin (Suède), Abby Wambach (États-Unis).

LE COMPTE INSTAGRAM DE LA SEMAINE
Celui de la footballeuse Ashlyn Harris (photo), sélectionné par BuzzFeed dans les 23 comptes de tomboys à suivre (lire Des tomboys à suivre sur Instagram). On aime.

L’HISTOIRE DE LA SEMAINE
Celle de Gareth Thomas, qui va bientôt arriver sur les planches. Première de Crouch, Touch, Pause, Engage (les mots prononcés par l’arbitre aux joueurs lors de la mêlée), le 19 février 2015 au Sherman Theater de Cardiff et à l’Arcola Theater de Londres le 17 mai. La pièce est produite par le Théâtre national du Pays de Galles et la compagnie Out Of Joint. Gareth Thomas a été associé au projet qui est décrit comme une «belle histoire galloise de sport, de politique, de secrets, de vie et de découverte de soi», rapporte Wales Online.

LES VIDÉOS DE LA SEMAINE
Pour Stand Up To Cancer, acteurs/trices, chanteurs/euses ou joueurs/euses auditionnent dans l’espoir d’incarner Andy Murray après sa victoire à Wimbledon en 2013. Parmi les artistes, Pharrell Williams, Britney Spears, Tim Henman. Potache mais mignon.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Andy Murray The Movie: Part 1 | Stand Up To Cancer

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Andy Murray The Movie Pt. 2 | Stand Up To Cancer

LE GESTE TECHNIQUE DE LA SEMAINE
Cela se passe dans le championnat de football indien, nouvel eldorado des anciennes gloires du football occidental. Bernard Mendy, ancien joueur du PSG, a marqué le but victorieux du FC Chennai contre les Kerala Blasters (2-1) d’une magnifique bicyclette.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Stunner Back Volley Goal!! by Bernard Mendy from Elano Freekick | Chennaiyin 2-1 Kerala Blaster ISL

LE TOP DE LA SEMAINE
Assurée de terminer l’année au sommet du tennis féminin, Serena Williams, après la défaite de sa rivale directe, Maria Sharapova, aux Masters de Singapour. La championne qui a cueilli son 18e titre du grand chelem à l’US Open, en septembre, rejoignant ainsi Martina Navratilova et Chris Evert, termine à la première place pour la quatrième fois. La première fois? En 2002. Elle avait 21 ans.

Photo via Instagram

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter.