Culture & Loisirs, Livres | 23.10.2014 - 16 h 20 | 0 COMMENTAIRES
  • Abilio Estevez
  • alain stoeffler
  • autopsie des amours impossibles
  • Caliban et la sorcière
  • ceci est mon sexe
  • Claire Barré
  • Claire Neirinck
  • Colin Giraud
  • daniel cordier
  • Dans mes veines
  • duong Thu Huong
  • Erik Remes
  • Femmes lesbiennes de Berlin
  • gilbert sinoué
  • K Sello Duiker
  • L'année du calypso
  • L'arc en ciel des familles
  • La nuit de Maritzburg
  • la sourde violence des rêves
  • le meilleur coiffeur de harare
  • les collines d'eucalyptus
  • les combats du coeur
  • Les Feux de Saint Elme
  • lizzie crowdagger
  • Martine Gross
  • Michel Tagne Foko
  • Muriel Douru
  • Olivier Charneux
  • Osez le fist-fucking
  • Quartiers gays
  • Radclyffe
  • Ruth Margarete Roellig
  • Silvia Federici
  • tant que je serai en vie
  • Tendai Huchu
  • troisièmes noces
  • Une autobiographie transsexuelle avec des vampires

Les lectures de Yagg: «Le meilleur coiffeur de Harare», «Troisièmes noces», «Femmes lesbiennes de Berlin»…

Publié par
Des vampires trans', une femme fontaine messianique, un roman gay zimbabwéen, le Berlin lesbien, une flic vengeresse, du fist, Gandhi et son grand amour, et beaucoup, beaucoup d'autres choses…

Sommaire:

Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires) de Lizzie Crowdagger
Les collines d’eucalyptus de Duong Thu Huong
Ceci est mon sexe de Claire Barré
Le meilleur coiffeur de Harare de Tendai Huchu
Tant que je serai en vie de Olivier Charneux
La sourde violence des rêves de K. Sello Duiker
L'honneur reconquis de Radclyffe
L’année du calypso de Abilio Estevez
Autopsie des amours impossibles de Michel Tagne Foko
Troisièmes noces de Tom Lanoye
Les combats du cœur de Alain Stoeffler
La nuit de Maritzburg de Gilbert Sinoué
Les feux de Saint Elme de Daniel Cordier
Femmes lesbiennes de Berlin de Ruth Margarete Roellig
Dans mes veines, tome 2 de Damien Marie et Sébastien Goethals
L'arc en ciel des familles de Muriel Douru
Parents-enfants: vers une nouvelle filiation? de Claire Neirinck et Martine Gross
Caliban et la sorcière de Silvia Federici
Osez le fist-fucking de Erik Rémès
Quartiers gays de Colin Giraud

Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires),
Lizzie Crowdagger, Éditions Dans Nos Histoires, 270 p., 9€
.

autobiographie transexuelleVous avez apprécié Twilight? Vous risquez d'apprécier Une autobiographie transsexuelle (avec des vampires) de Lizzie Crowdagger. On y suit le parcours de Cassandra, une jeune trans' en quête d'hormones. Le souci, c'est qu'elle n'est pas en mesure de les obtenir légalement. Et bon gré, mal gré, elle se retrouve embarquée dans une aventure impliquant des loups-garous et des motardes vampires lesbiennes. Si vous n'avez pas apprécié Twilight, vous vous réjouirez peut-être de constater que Cassandra est beaucoup moins mutique et fermée que Bella. Cassandra, elle, pose des questions, papote, commente ce qui se passe autour d'elle et prend même la parole sans y être invitée, là où Bella s'enfermait dans un déférent respect. Les ficelles de l'intrigue sont un peu grosses, mais le titre spoile déjà un peu, alors ce n'est pas comme si on s'attendait à avoir des surprises. Bonus: à l'approche d'Halloween, ce livre fournit une mine d'idées pour trouver LA tenue qui fait peur. Julien Massillon

 

Les collines d’eucalyptus,
Duong Thu Huong, Éditions Sabine Wespieser, 780 p., 29€
.

collines deucalyptusPourquoi le jeune Thanh croupit-il pour plus de 20 ans dans un bagne au Vietnam? Y a-t-il un lien avec sa fuite, à l’âge de 16 ans, avec Phu Vuong, l’adolescent qui l’a sexuellement subjugué et conquis? Huit cents pages défilent presque trop vite, preuve d’une maestria narrative addictive. L’auteure sait rendre tout passionnant! Ses personnages, la peinture d’une certaine homosexualité asiatique dans le communisme des années 80, les années de bonheur familial, la poésie des amitiés d’enfance et de la nature qui les baignent, l’ amour: tout! Un tour de force. Eric Garnier en partenariat avec Homomicro.

 

Ceci est mon sexe,
Claire Barré, Éditions Hugo & Cie, 520 p., 19,50€
.

ceci est mon sexeRésumer le premier roman de Claire Barré à un pavé «sexe, drogues et rock'n'roll» serait très réducteur. Ceci est mon sexe se compose de récits croisés de plusieurs personnages plus ou moins fréquentables, avec, au centre, Trixie-Rose, jouvencelle innocente, mais jamais complètement naïve, dont la beauté hors du commun est autant un don (divin, forcément) qu'un fardeau, qui va comprendre au gré des rencontres le formidable pouvoir de sa sexualité et se découvrir femme fontaine à la cyprine miraculeuse. Mais tout bascule, lorsqu'elle croise la route de Ziggy, dealer mégalo, qui se rêve star de cinéma dans le prochain Quentin Tarantino (sans pour autant posséder une once du talent nécessaire). Ceci est mon sexe est une sorte de conte déjanté, pop et foutraque, avec en filigrane une vulgarisation du féminisme pro-sexe et une ode au plaisir féminin. Maëlle Le Corre

 

Le meilleur coiffeur de Harare,
Tendai Huchu, Éditions Zoé, 251 p., 20€
.

meilleur coiffeur de harareRareté! Un roman gay venant du Zimbabwe, dictature parmi les plus homophobes au monde dont l'auteur, né en 1982, vit maintenant en Écosse. Comédie et violence se mêlent sur fond d'intolérance ou de préjugés basiques qui déstabilisent la vie de Dumi, coiffeur gay hors pair. Son amitié avec celle qu'il a détrônée au salon, Vimbai, est le fil rouge d'un roman juste ce qu'il faut cousu de fil blanc. Efficacement, Huchu alterne le doux et le glacial. Lecture hautement recommandée, ne serait-ce que comme «bras d'honneur» au sanguinaire Mugabe. EG

 

 

Tant que je serai en vie,
Olivier Charneux, Grasset, 160 p., 16 €
.

tant que je suis en vie Tant que je serai en vie, d'Olivier Charneux, est un roman lumineux sur une période sombre de l'histoire des gays. Oui, Olivier, né en 1963, a vu nombre d'amis disparaître dans les années 80 et 90 et son livre parle du sida. Mais à l'évocation de ce mot, on imagine un récit de destruction et c'est tout le contraire. Oui, le chagrin affleure ici et là, mais Charneux a un tout autre projet. Raconter deux décennies en s'appuyant sur ce qu'il appelle ses «Phares». Elles et ils ont pour nom Racine, Pina Bausch, Marguerite Duras, Barbara, Gus Van Sant, Hervé Guibert et quelques autres et chacun.e occupe un chapitre, où Olivier mêle souvenirs personnels parfois drôles et piquants dans une autofiction joyeuse et sincère. La culture comme rempart, la culture comme moyen de survie. C'est un message simple. Mais la destruction d'un sex toy géant place Vendôme ces derniers jours nous rappelle que la culture reste menacée par les obscurantismes. Olivier Charneux a reçu le Prix du roman gay 2014 pour Tant que je serai en vie. Christophe Martet

 

La sourde violence des rêves,
K. Sello Duiker, Éditions Vents d’ailleurs, 490 p., 23€
.

sourde-violence des revesJeune romancier sud-africain qui s’est donné la mort à 30 ans, K. Sello Duiker, intellectuel Noir homosexuel, nous prive d’une œuvre virtuelle qui, au vu de ce roman de 2001, annonçait une grande œuvre. Ce grand roman post-apartheid est composé des seules paroles, échanges verbaux ou monologues intérieurs d’une poignée de personnages, au premier chef Tshepo, 23 ans. Comme les autres il se cherche, il rêve, il tente de comprendre et dépasser ses entraves de tous ordres que l’auteur sait nous faire partager avec crudité, poésie, onirisme et profondeur. Nous sommes souvent plongés dans un bordel de luxe gay où Tshepo trouvera paradoxalement des réponses à son mal vivre, dans un pays que Mandela n’a pu profondément modifier. Un livre si fort qu’on a besoin de pauses, mais qu’on lira le cœur conquis. EG

 

L'Honneur reconquis, Radclyffe, Dans L'Engrenage, 336 pages, 19,50 €.

l-honneur-reconquis-radclyffe-001
Fans de Radclyffe, réjouissez-vous! Les éditions Dans L'Engrenage viennent de publier le cinquième épisode de la série des Honneurs. Où l'on retrouve Blair Powell, la fille du président des États-Unis, et Cameron Roberts, sa compagne et chef de sa sécurité, au lendemain des attentats du 11 septembre, dont celui, moins médiatisé, qui a directement visé Blair. L'entourage de la jeune femme doit se remettre de la catastrophe, malgré les trahisons et les pertes humaines, malgré les traumatismes physiques et psychiques. La douleur et l'incompréhension qui habitent les protagonistes ne les empêchent heureusement pas de s'aimer (que seraient les romans de Radclyffe sans les scènes de sexe?). Et si vous avez manqué les précédents romans, Dans L'Engrenage les propose en ebooks, ainsi que d'autres ouvrages, à retrouver dans son «grenier». Judith Silberfeld

 

L’année du calypso,
Abilio Estevez, Éditions Grasset 238 p., 18€
.

anne du calypsoL’année de ses 15 ans, Josàn ne pourra jamais l’oublier. Dans le Cuba des années 50, ce doux adolescent goûtera enfin à tous les fruits pulpeux et sucrés qu’offre la riche palette sexuelle caribéenne à sa sensualité en éveil… L’attrayant jardinier du voisin sera le premier révélateur de désirs dont l’auteur, au style imagé et précis, nous fait partager la montée à merveille. Une éclosion sexuelle très visuelle et élégante, sacrément évocatrice au point de vous contraindre à cacher parfois votre entrejambe. EG

 

 

Autopsie des amours impossibles,
Michel Tagne Foko, Edilivre, 116 p., 14€
.

autopsie des amours impossiblesSommes-nous condamné.e.s à reproduire, génération après génération, les erreurs sentimentales de nos parents? Pour décrypter ce qui ne va pas chez elle, Sonia se plonge dans le passé des ses ancêtres. Comment son grand-père camerounais, entravé par la peur, n'a jamais pu se résoudre à épouser en bonne et due forme sa grand-mère qu'il a ravie à sa famille. Puis comment son père, maudit par le grand-père en question, n'a pas pu trouver le bonheur avec la femme qu'il aime. Le tout écrit avec sensibilité et une fluidité qui s'expliquent peut-être par l'expérience de conteur de l'auteur. Le style, simple et sans fioritures, permet de plonger à une vitesse fulgurante dans des histoires à la teneur grave et dramatique. Hautement recommandé pour les amateurs/trices d'amours impossibles. JM

 

Troisièmes noces,
Tom Lanoye, Éditions de La Différence, 400 p., 24€
.

Troisiemes-NocesMaarten, la cinquantaine grincheuse, se voit proposer un mariage blanc avec Tamara, une jeune immigrée venue d'Afrique. Sans doute parce qu'il n'a pas grand chose d'autre à faire et qu'on lui promet une somme d'argent non négligeable, il accepte et voilà son quotidien aussi confortable qu'ennuyeux chamboulé par l'arrivée de cette femme, avec qui il n'a rien de commun. La cohabitation quoique temporaire s'annonce mouvementée. On vous mentirait en disant qu'à la fin la frivole Tamara et le cynique Maarten dépasseront leurs différences et deviendront les meilleurs amis du monde, ce serait mettre en doute tout l'humour noir et grinçant de Tom Lanoye, qui est un auteur bien trop malin pour se laisser aller à ce genre de facilités. Au contraire, en oscillant entre le présent et le passé, il raconte comment l'arrivée de Tamara fait remonter à la surface le souvenir de l'amant décédé de Maarten, Gaétan, sorte de queen exubérante, et de leur relation tumultueuse et passionnée. Une nostalgie amère, qui trouve des échos dans des petits riens du quotidien, entre une visite au père homophobe de Maarten en maison de retraite, ou celle des agents de la Police des Étrangers pour vérifier la sincérité de son union avec Tamara, où chaque dialogue de Tom Lanoye fait mouche et dérange, nous faisant basculer sans prévenir du drame à la comédie, et vice versa. MLC

 

Les combats du cœur,
Alain Stoeffler, Editions Anne Carrière, 234 p., 18€
.

combats du coeur Ainsi, l’amour entre deux êtres, deux hommes, pourrait atteindre de tels sommets de beauté, d’émotion, de poésie, d’absolu? C’est le miracle de ce roman de hisser votre sensibilité de lecteur vers des sommets rarement atteints. Deux histoires d’amour s’y mêlent: celle d’aujourd’hui entre Alexis et le narrateur mais surtout, surtout, celle qui unit deux soldats à peine majeurs, en 14-18. Avant de mourir l’arrière-grand père d’Alexis veut confier à un écrivain cette bouleversante histoire, dont il fut témoin, entre les deux jeunes hommes de son régiment. L’angle choisi par l’auteur, dans un cadre qu’on croit connaitre, renouvelle notre vison de la monstruosité dont on «fête» le centenaire. En incarnant ce conflit, au-delà de tout, les deux amants le rendent incroyablement entêtant et scandaleux.  On reste sans voix parfois, chavirés d’’émotion quand l’auteur nous plonge en eux, eux deux, uniques au monde et pourtant universels. On refuse alors de les quitter. D’ailleurs, ces deux-là ne nous quitteront plus. Une merveille! EG

 

La nuit de Maritzburg,
Gilbert Sinoué, Editions Flammarion, 450 p., 21€
.

La-Nuit-de-MaritzburgGandhi gay? Pas tout à fait… Disons , de cœur, oui, de corps, non. Le grand intérêt de ce roman-enquête est de nous révéler la longue passion chaste qui a uni le grand homme, alors qu’il luttait en Afrique du Sud, au début du XXe siècle, à l’architecte juif allemand Hermann Kallenbach. Authentifié par des lettres reproduites ici, cet amour sans sexualité (Gandhi y avait renoncé dès avant de rencontrer son aimé), entremêlé au combat contre apartheid et humiliations subis alors par les Indiens, cet amour, oui, est impressionnant de grandeur et de dénuement. EG

 

 

Les feux de Saint Elme,
Daniel Cordier, Gallimard, 195 p. 16,5€
.

feux de st elmeÀ 94 ans, toujours vert, l’ex-secrétaire de Jean Moulin redonne des couleurs rose vif à un amour de jeunesse qui, aujourd’hui encore, ne l’a pas quitté. Pensionnaire dans les années 30 en institut catholique pour garçons, il résistera – et le regrette encore! – à la main, au cœur et plus (car il y a affinités!) que lui tend enfin son compagnon adoré Daniel Cohen, 15 ans. Au dernier moment, repris par des bouffées tenaces de chasteté diabolique, il fuira ce rêve à sa portée. Quelle aurait été sa vie, si…? Daniel Cordier tentera plus tard de le revoir. Récit formidablement émouvant et parfois cruel sur l’amour de toute une vie, les affres voluptueusement pécheresses de la sexualité adolescente, la part qu’y jouent les livres et l’horreur d’une éducation religieuse castratrice. EG

 

Femmes lesbiennes de Berlin (1928),
Ruth Margarete Roellig, GayKitschCamp, 52 p., 10 €
.

femmes lesbiennes de berlinPréfacé par le sexologue et militant allemand Magnus Hirschfeld, Femmes lesbiennes de Berlin se présente comme un guide touristique du Berlin de la fin des années 1920. On y découvre 14 clubs et salles de danse destinés aux lesbiennes. La loi n'interdit pas les relations entre femmes, mais les discriminations ne sont pas rares. «Le but du livre est avant tout d'éclairer le commun des mortels sur la manière d'être, le caractère et les habitudes de ce groupe d'individus, afin d'éradiquer des préjugés fortement ancrés, et de mettre un terme à l'injustice qui s'ignore et aux iniquités qui frappent les personnes de sensibilité différente», souligne ainsi Hirschfeld. De la Cave Topp (qui accueille aussi les hommes parce qu'«il est clair que les femmes sont rarement de bonnes buveuses, et il faut bien que le patron vive») à la Taverne, «boite pour dames», des bals du Club des amies à l'«insignifiant grammophone» de la Meyer Stube, sans oublier «l'organisation de lesbiennes berlinoises de loin la plus intéressante», le Club Monbijou de l'Ouest, Ruth Margarete Roellig décrit les différents établissements sans concession et avec précision. L'ensemble est illustré de tableaux, d'affiches, de publicités, de photos… Comme l'écrit l'éditeur Patrick Cardon, «un guide d'époque pour les touristes d'aujourd'hui; un document exceptionnel pour les chercheurs». Passionnant pour tou.te.s, en tout cas. JS

 

Dans mes veines, tome 2,
Damien Marie et Sébastien Goethals, Grand Angle, 48 p., 13,90€
.

dans mes veines t2Les choses ne se sont pas arrangées pour Barbara, alias Barbie, l'ex-flic bien décidée à retrouver l'assassin de son ex, la top model Jill. Dans ce second et dernier tome de Dans mes veines, elle va devoir apprendre à ne se fier à personne d'autre qu'à elle-même pour enfin découvrir comment Jill est tombée dans un réseau de trafic d'êtres humains, et surtout qui était réellement la femme qu'elle a passionnément aimée. Une plongée âpre et violente dans l'envers du décor des défilés. MLC

 

 

L'arc en ciel des familles,
Muriel Douru, Des ailes sur un tracteur, 17 €
.

arc en ciel des familles Muriel Douru a tous les talents. En tout cas, tous ceux qu'il faut pour écrire et dessiner un album pour enfants. Déjà auteure, notamment, de Cristelle et Crioline, Muriel Douru illustre elle-même les histoires qu'elle écrit. Dans L'arc en ciel des familles, elle dresse de courts portraits de toutes sortes de familles (Hétérault, Moneau, Mixte, Copa, Gépéa…), raconte les petites histoires des personnes qui les composent, avec des mots sur des idées qui peuvent paraître complexes (comme la gestation pour autrui). L'album se termine par des cartes à découper pour permettre aux enfants d'assembler leur propre famille. JS

 

Parents-enfants: vers une nouvelle filiation? Question de droit et de société,
Claire Neirinck, Martine Gross, La Documentation Française, 190 p., 7,90€
.

Parents-enfants-vers-une-nouvelle-filiation_largeLa juriste Claire Neirinck et la sociologue Martine Gross présentent leurs analyses des nouveaux modèles familiaux. Alors qu'avec l'adoption, mais aussi la PMA et la GPA, la filiation biologique n'est aujourd'hui plus une condition sine qua none pour être parent et élever un enfant, comment le droit doit-il prendre en compte les différentes façons de faire famille pour protéger les enfants? Une analyse d'un débat très actuel à travers le prisme du droit et de la sociologie. MLC

 

Caliban et la sorcière,
Silvia Federici, Editions Entremonde, 464 p., 24€
.

caliban et la sorciereSorti en 2004, cet essai de la féministe Silvia Federici est pour la première fois traduit en français. Il propose une analyse approfondie de la manière dont les femmes ont été asservies au cours des siècles d'histoire (esclavagisme, colonisation, chasse aux sorcières, prostitution…) et de la façon dont les rapports de domination du patriarcat se sont mis en place au cours des différentes époques, posant ainsi les bases du capitalisme tel que nous le connaissons aujourd'hui qui répète les mêmes mécanismes institutionnalisés oppressifs sexistes et racistes. Un ouvrage majeur. MLC

 

 

Osez le fist-fucking,
Erik Rémès, La Musardine, 164 p., 15,90€
.

osez le fistOn a l'habitude de voir les Osez… de la Musardine servis par une couverture coquine et espiègle signée Arthur de Pins, mais ce premier de la collection OsezX'Trem se pare cette fois-ci de noir pour vous apprendre tout ce qu'il y a à savoir sur le fist-fucking. Entre témoignages et bons conseils pour rester safe tout en prenant du plaisir, cette petite bible du fist rend accessible cette pratique réputée extrême, mais qui nécessite surtout une grande part de douceur, de confiance et une grande capacité d'écoute entre les partenaires. Un guide pratique bien fait, notamment pour les novices qui songent à s'y laisser tenter, et «résolument pansexuel». MLC

 

Quartiers gays,
Colin Giraud, Puf, 332 p. 29€
.

quartiers_gays On les dit en perte de vitesse. Mais les quartiers gays ont joué un rôle important dans l'évolution des centre villes en Europe et en Amérique du Nord.. C'est l'analyse fouillée et précise qu'en a fait Colin Giraud dans son essai qu'il consacre aux quartiers gays à Paris et à Montréal. De la genèse de ces quartiers aux transformations qu'ils ont provoquées chez les gays eux-mêmes, Colin Giraud nous entraîne dans ces territoires urbains qui, loin de constituer des ghettos, ont participé à la gentrification, pour le meilleur et pour le pire, des métropoles. CM

 

Photo 1Q78

Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.