Dans Freeheld, inspiré d’une histoire vraie et réalisé par Peter Sollett, Julianne Moore joue une policière du New Jersey, atteinte d’un cancer en phase terminale. Elle cherche à faire reconnaître le couple qu’elle forme avec Ellen Page afin que celle-ci puisse bénéficier de sa pension après sa mort. La Salesian High School de New Rochelle, dans l’État de New York, devait accueillir le tournage et faire office de mairie d’Ocean County, dans e New Jersey.

La personne chargée de trouver un lieu où tourner a approché la Salesian High School – école privée catholique de garçons –, qui a confirmé que le lieu était disponible l’après-midi où la scène devait être tournée, rapporte BuzzFeed. Mais le conseil d’administration a refusé l’accès. Le producteur du film, Michael Shamberg, a bien tenté de convaincre les responsables de l’école, allant jusqu’à faire référence au Pape François et à sa volonté d’accueillir les personnes homosexuelles, en vain. «Je respecte leur droit de dire non, mais c’est triste», a commenté Michael Shamberg.

Sur Twitter, Ellen Page a aussi regretté ce choix: «Qu’on prenne prétexte de la religion pour justifier le sectarisme me rend triste. Tout mon soutien aux élèves LGBT de l’école qui j’espère parviennent à se sentir acceptés.»

Pour Kelly Bush, l’une des productrices du film, cette mésaventure prouve que le sujet du film est toujours d’actualité: «Freeheld décrit l’inégalité et le sectarisme auxquels est confronté un couple alors même qu’il se débat contre le cancer et la fin de vie, a-t-elle expliqué au Hollywood Reporter. Que l’accès à un lieu de tournage soit refusé à notre film en raison de son sujet – un couple de même sexe qui se bat pour ses droits – montre à quel point il est important que cette histoire soit racontée.»

Le maire du village voisin de Rye Brook, Paul Rosenberg, a alors proposé sa mairie à la production. «Le maire est venu lui-même sur le plateau, nous a salué.e.s et a présenté ses filles adolescentes à Julianne, a raconté Michael Shamberg. À l’évidence, il y a des attitudes très différentes dans le coin.»

Paul Rosenberg s’est félicité sur Twitter d’avoir accueilli Julianne Moore, remerciant l’actrice d’avoir accepté de tourner à Rye Brook:

Une autre photo prise sur le tournage:

Photo via Twitter