Pour leur XIXe édition, les États généraux d’Élus locaux contre le sida, association présidée par Jean-Luc Romero-Michel,  ont choisi de réfléchir aux nouveaux enjeux en matière de lutte contre le VIH/sida et les hépatites. Comme chaque année, cette rencontre permet aux acteurs de la lutte contre le sida et les hépatites de dialoguer avec des personnalités politiques de premier plan.
Outre Anne Hidalgo et Roselyne Bachelot-Narquin, toutes deux fidèles depuis des années à ce rendez-vous, la réunion du 26 novembre donnera notamment la parole à Jean-François Delfraissy, directeur de l’ANRS (Agence Nationale sur la Recherche du Sida/hépatites), pour parler des progrès en cours dans le traitement. De leur côté, Lucile Bluzat, de l’Inpes et François Dupré, directeur général de Sidaction, discuteront de la communication autour de ces épidémies.

Le président de SOS Hépatites, Michel Bonjour, et Bernard Jomier, adjoint chargé de la santé à Paris, ainsi qu’un membre du Comité des familles qui viendra témoigner sur la coinfection, seront également présents.

L’année 2014 est en effet marquée par la mise sur le marché de nouvelles molécules très puissantes contre l’hépatite C et c’est bien une révolution thérapeutique qui est en cours, avec des taux de guérison des malades de plus de 90%. Mais se pose la question du coût de ces traitements et donc de leur généralisation, en France mais aussi dans les pays à faible revenu. Quand au VIH/sida, la parole publique sur la maladie est devenue plus rare et les actions des pouvoirs publics moins fréquentes.

Pour vous inscrire aux XIXe États généraux, qui ont lieu mercredi 26 novembre, rendez-vous sur le site d’ELCS.

Photo DR