Un blog, tout excellent qu’il soit (et Puisque c’est la guerre l’est, excellent) vit de et par celles et ceux qui le lisent. Comme un site d’infos. Alors ce que raconte Légo, l’une des six auteures du blog, sur les messages reçus, qu’ils soient d’encouragements ou d’insultes, à Yagg, on connaît. Parmi ces messages, il y en a d’ados ou de jeunes adultes «qui se sont découverts homosexuels durant le battage médiatique sur le mariage pour tous. Des ados perdus dans la foule en rose et bleu, à côté de papa ours et de maman ours, avec des ballons blancs accrochés aux poignets».

«Lire vos posts me donne espoir, écrit l’une de ces ados. L’espoir que moi aussi je pourrais vivre heureuse avec femme et enfants. Contrairement à ce qu’ils prétendent.»

Parce que celles et ceux qui souffriront le plus, au bout du compte, ce sont ces ados. À lire sur Puisque c’est la guerre (et pendant que vous y êtes, votez pour le blog aux Golden Blog Awards).