Si les séries de Shonda Rhimes (Grey’s Anatomy, Scandal, How To Get Away With Murder…) ont autant de succès, c’est sans doute en partie parce que leur créatrice ne s’interdit aucun sujet, et qu’elle place ses personnages dans la vraie vie. Une vie où les personnes LGBT existent aussi. Évidemment, cela ne plait pas à tout le monde.

C’est ainsi que dimanche 19 octobre, qu’une internaute a estimé sur Twitter que «les scènes gays de Scandal et de How to get away with murder sont exagérées. Elles ne servent à rien et n’ajoutent rien à l’histoire».

Première réponse de Shonda Rhimes: «Quelles scènes gays? Des scènes “gays”?»:

«Il n’y a pas de scènes GAYS. Il y a des scènes avec des gens dedans», a poursuivi Shonda Rhimes:

«Si vous utilisez l’expression “scènes gays”, vous avez non seulement un train de retard, mais vous n’êtes pas invitée à bord. Bye Felicia. #oneLOVE»

Pendant ce temps, l’internaute à l’origine de la polémique s’amusait de vivre une scène de «drama à l’américaine»:

Shonda Rhimes a ensuite expliqué à ses followers qui auraient manqué le début de l’histoire que quelqu’un l’avait agacée, qu’elle était montée au créneau pour ses ami.e.s, leur amour et l’égalité pour tou.te.s, alors qu’elle était censée être en train d’écrire, qu’il fallait qu’elle avance sur ses notes pour que Grey’s Anatomy continue:

«Je vous aime tou.te.s. Même celles et ceux qui ont encore besoin de grandir. Et souvenez-vous qu’à un moment, quelqu’un vous a aussi discriminé. Je ne sais pas pourquoi cette haine existe. Argh. #onelove. En tout cas à Shondaland. Profitez bien du reste de votre week-end!»

Photo Capture