De l’Antiquité à nos jours, des milliers d’œuvres d’art portent sur le nu. En explorant cette thématique au gré de quatre grandes périodes, l’Antiquité, la Renaissance et les XVIIIe et XIXe siècles, le musée d’art gay et lesbien Leslie Lohman de New York, interroge la façon dont le nu classique a été prédominant dans l’art pendant près de 2500 ans.

Cette exposition montre comment les mouvements queer ont réinterprété le nu, notamment en donnant à voir le regard d’artistes femmes et/ou trans’ sur ce concept, là où les canons instaurés par des hommes cisgenres ont longtemps été imposés. À lire sur le Huffington Post.

Photo Pan, de James Bidgood. Avec l’aimable autorisation de ClampArt.