Quelle vision du monde ont les homophobes? Pour le savoir, la réalisatrice et productrice Emmanuelle Schick Garcia compte balader sa caméra auprès de plusieurs opposant.e.s à l’égalité des droits à travers le monde. Elle a déjà écrit deux lettres ouvertes à Christine Boutin: la première en novembre 2012, la suivante en janvier 2013. Si elle tient tant à parler à des homophobes, c’est «pour ensuite mieux remettre en question leurs préjugés sur l’homosexualité». «Je ne sais pas si les homophobes qui auront vu mon film seront prêt.e.s à reconsidérer leur position, indique-t-elle dans un communiqué de presse, mais ce dont j’ai la certitude, c’est que tant que je n’ai pas fait le film, on ne pourra jamais le savoir!»

http://vimeo.com/108894016

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur The World According To Homophobes – Crowdfunding Campaign

Son documentaire se veut «drôle et provocateur» et elle fait appel aux mêmes ressorts pour le financer avec un appel à dons tout aussi caustique: chaque internaute qui donne de l’argent pour le documentaire est invité.e à voter pour «son homophobe préféré.e». Au terme de la première semaine, c’est la Colombienne Maria Luisa Piraquive, fondatrice d’une église évangélique, qui figure en tête du classement avec 520 points. Elle est suivie par les Américain.e.s Scott Lively et Sarah Palin, ex-aequo avec 98 points, et Ludovine de la Rochère est quatrième, avec 91 points. Pour tous les dons dont le montant dépasse 26 dollars, un exemplaire du DVD sera envoyé à l’homophobe sélectionné.e. Et une projection du film sera organisée dans la ville de l’homophobe le plus «populaire».

Du côté des francophones, Alain Escada, Virginie Merle-Tellenne (alias Frigide Barjot), Christine Boutin et Serge Dassault ont recueilli quelques voix. Les présidents Robert Mugabe et Vladimir Poutine ont également obtenu les suffrages de quelques internautes, tout comme le pape François.

Photo Capture