Le dernier épisode du dessin animé satirique de Trey Parker et Matt Stone intitulé Cissy a fait beaucoup parler de lui récemment, notamment pour avoir à nouveau parodié la chanteuse Lorde. Mais l’épisode en question, diffusé la semaine dernière, aborde aussi la question de la transidentité. Au vu de la façon dont a été traité ce sujet dans les saisons précédentes, c’est-à-dire tourné en ridicule à travers le personnage de Mr Garrisson, on pouvait craindre le pire. Pourtant les créateurs de la série ont su, au-delà d’utiliser un vocabulaire respectueux, mettre le doigt sur des enjeux précis auxquels peuvent faire face les personnes trans’ et finalement sensibiliser à la réalité de ce qu’elles peuvent vivre.

DEUX INTRIGUES POUR QUESTIONNER L’IDENTITÉ DE GENRE
Au début de l’épisode, Eric Cartman affirme être «transroux» (en anglais «transginger», terme qu’il utilise par erreur à la place de «transgender») et réclame le droit d’utiliser les toilettes des filles, plus parce que les toilettes des garçons sont toujours occupées que pour être en accord avec son identité de genre. Mais Erica se fait rapidement prendre à son propre jeu: Wendy, la petite amie de Stan, fait elle aussi son coming-out trans’ pour le confondre et demande à utiliser les toilettes des garçons, se faisant appeler Wendyl. Pour tenter de respecter les identités de chacun, l’école met en place des toilettes neutres, ce qui va profondément interroger Stan, justement, qui demande à son père: «Papa, c’est possible que quelqu’un soit telle chose à l’extérieur, mais totalement différent à l’intérieur? Je veux dire, est-ce qu’on peut s’identifier à un sexe, mais être quelque chose d’autre, mais que ça n’ait quand même rien à voir avec le sexe?» Pour l’activiste Christin Milloy, qui a beaucoup apprécié l’épisode, que des enfants de 10 ans se questionnent sur leur propre identité de genre est un signe très positif, et peut les amener à mieux se connaître. En outre, l’explication de ce qu’est une personne trans’ dans l’épisode est particulièrement bien trouvée et est compréhensible par le public qui regarde la série animée.

La seconde intrigue de l’épisode Cissy concerne justement le père de Stan, Randy, qui cache un étrange secret: il est Lorde (ce qui était déjà montré dans l’épisode précédent Gluten Free Ebola). Un journaliste arrive à South Park pour enquêter sur des rumeurs sur l’identité de la chanteuse néo-zélandaise révélée par le tube Royals. Par un étrange hasard, Randy est devenue la pop star, mais continue de se rendre à son travail au service de géologie. Alors que ses collègues commencent à se comporter de façon agressive vis-à-vis de lui, son patron lui propose d’installer des toilettes neutres, mais l’idée ne le ravit pas. Il songe alors à arrêter la musique, mais sa femme Shannon, dans un très beau discours, parvient à le convaincre du contraire:

«Si j’avais Lorde en face de moi, tu sais ce que je lui dirais? Je lui dirais de ne pas laisser les gens changer qui elle est. Que si certains se moquent d’elle, c’est parce qu’ils ne savent plus ce que c’est qu’être humain. (…) Car si on n’a pas le droit d’exprimer qui on est vraiment à l’intérieur, on est tous perdant.e.s.»

UN FINAL QUI TACLE LES COMPORTEMENTS TRANSPHOBES
À la fin de l’épisode, l’école prend finalement une décision: «Quiconque a un problème avec le fait de partager les sanitaires avec une personne qui pourrait être trans’ devra utiliser les sanitaires spéciales désignées pour les éloigner des gens normaux qui n’en ont rien à faire», déclare la principale de l’école. Les collègues de Randy réalisent finalement qu’elles et ils se sont mal comporté.e.s et l’acceptent tel qu’il est. Enfin, le journaliste efface l’article qu’il avait commencé à écrire: «Lorde est en fait un géologue de 45 ans». Comme une manière de dire qu’outer une personne trans’ contre son gré est un manque de respect vis-à-vis de sa vie privée? Ce genre d’affaires avait déjà eu lieu aux États-Unis, avec le suicide d’Essay Anne Vanderbilt, après qu’un média a publié un article sur elle racontant contre son gré sa transition.

Salué par de nombreux médias comme particulièrement progressiste, ce 250e épisode de la série a aussi été remarqué par Lorde elle-même qui a parodié Randy chantant une de ses chansons.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=QbqR9D8EF9M

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Lorde Sings ‘Ya, Ya, Ya » South Park Parody

«J’ai officiellement fait l’objet de 2 épisodes de South Park et c’est à la fois bizarre et cool.»