On l’a longtemps confondue avec Aegista subchinensis, mais l’espèce d’escargots Aegista diversifamilia a des caractères propres, a récemment découvert une équipe de recherche taïwanaise menée par le professeur Yen-Chang Lee. Au moment où son équipe travaillait à la publication de ses résultats, «Taïwan et de nombreux autres pays étaient en proie à des luttes pour la reconnaissance du mariage de couples de même sexe», a confié le scientifique à Eurekalert. Son équipe et lui ont donc choisi un nom qui rappelle que même parmi les animaux, il existe une large palette de modèles familiaux.

«Les gastéropodes terrestres pulmonés sont des animaux hermaphrodites, ce qui signifie que chaque individu a des organes reproducteurs mâles et des organes reproducteurs femelles, a expliqué le professeur Yen-Chang Lee.

«Ils représentent la diversité des orientations sexuelles dans le règne animal. Nous avons décidé que ce serait peut-être une bonne occasion de nommer ainsi cet escargot pour se rappeler de la lutte pour la reconnaissance du mariage des couples de même sexe.»

Le nom de cette nouvelle espèce d’escargots figure déjà dans les registres officiels de taxinomie animale, relève le GuardianQuelques spécimens ont été envoyés au Musée d’histoire naturelle de Londres.

Photo Chih-Wei Huang