Quand une personne opposée à l’ouverture du mariage en discute avec une personne homosexuelle, elle a une conception plus positive du sujet que si elle en avait parlé avec une personne hétérosexuelle. L’étude de Michael Lacour qui démontre cette affirmation n’a pas encore été publiée, mais le doctorant américain a déjà mis en ligne des statistiques sur son site personnel.

Il s’est attaqué au sujet après que l’association Vote for Equality a choisi le porte-à-porte pour convaincre la population californienne de se prononcer en faveur de l’ouverture du mariage. L’association LGBT voulait par ce biais répliquer à l’interdiction du mariage des couples de même sexe, permise par le référendum sur la proposition 8. Dans le choix des bénévoles pour ces rencontres avec les habitant.e.s, l’organisation a privilégié les lesbiennes, les gays et les personnes qui ont des proches homosexuels dans leur entourage. Et les résultats ont montré l’efficacité de cette stratégie. À lire sur Slate.

Photo Pride