D’après le club Paris Foot Gay (PFG), un supporter marseillais, Benjamin Layani, dit Bengous, (que 20 minutes qualifie d’«humoriste») a incité lors d’un récent match entre l’OM et Saint-Étienne, les supporters de l’Olympique de Marseille à traiter les Verts et leurs supporters de «PD». Benjamin Layani a ensuite publié la vidéo sur Facebook.

Dans un communiqué, le Paris Foot Gay rappelle que «depuis sept ans, [il] observe et déplore régulièrement le fait qu’une grande majorité des actes et propos haineux homophobes sont le fait de supporters de l’équipe marseillaise». Le communiqué cite une lettre de l’avocat des Ultras de Marseille, selon lequel ces débordements sont à mettre sur le compte du «contexte culturel local (fût-il contestable)». Le PFG envisage de déposer une nouvelle plainte et demande «aux instances du football français de pénaliser lourdement les supporters et clubs récidivistes de ce type de délits et aussi la fermeture de toutes les pages, blogs, vidéos à caractère homophobe présents sur les médias sociaux».

Réaction de Bengous sur Twitter:

Dans l’après-midi du 10 octobre, le Paris Foot Gay a publié une lettre à Maud Olivier, députée PS de l’Essonne, dans laquelle l’association indique qu’en raison de sa dénonciation de la vidéo, le PFG est «l’objet d’attaques homophobes d’une rare violence sur Facebook et Twitter, certains appelant à “l’extermination des gays”». Maud Olivier est à l’origine d’une proposition de résolution parlementaire relative au renforcement de la lutte contre les discriminations commises à raison de l’orientation sexuelle dans le sport, déposée en février 2014. Le Paris Foot Gay exhorte Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée et signataire de la proposition, à faire inscrire ce texte à l’ordre du jour de l’Assemblée.

Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux du 10 octobre, à lire en intégralité ici.

Photo Orazio Esposito