Zak Ostmane, un militant LGBT algérien résidant aujourd’hui en France, a célébré le TenTen hier soir en allumant une bougie non pas à sa fenêtre, mais devant l’ambassade d’Algérie en France. Un geste fort en direction de son pays qui criminalise toujours l’homosexualité: «Le TenTen c’est très important et très symbolique aussi, cela montre qu’on éclaire le monde, a expliqué à Yagg Zak Ostmane. Cela montre à la société, et notamment aux autorités que nous les personnes LGBT, on est là, on existe. C’est aussi une marque de solidarité, d’entraide, car en tant que militant.e.s, nous avons une responsabilité les un.e.s envers les autres de nous soutenir, lorsqu’il y a des problèmes, des rafles, de la censure.»

Sur son profil Facebook, le militant s’est adressé à ceux et celles qui dirigent son pays: «Vous m’avez obligé à choisir entre mon orientation sexuelle et mon pays. Aujourd’hui, plus que jamais, je vous dis, je resterai toujours gay et je resterai toujours algérien et vous n’y pourrez jamais rien… Je suis un gay algérien et je suis fier de l’être.»

Photo Zak Ostmane