abunawas tenten2014

Comme chaque 10 octobre depuis huit ans, les LGBT algérien.ne.s et tou.t.e.s ceux et celles qui les soutiennent, allumeront ce soir une bougie et pourront en partager la photo sur les réseaux sociaux. Un geste simple, mais lourd de sens, car porteur de solidarité et de visibilité pour cette communauté contrainte de vivre dans l’ombre.

Cette année l’association Abu Nawas met en avant le mot d’ordre «Nous sommes tou.t.e.s responsables», une manière d’appeler à la solidarité pour que chacun.e se sente concerné.e:

«L’année qui s’annonce sera donc des plus importantes, assure l’association. Ce sera celle où nous devrons faire comprendre aux diverses individualités que notre cause est la responsabilité de tout un chacun. Notre combat n’est pas facile; c’est pourquoi nous serons encore mobilisé.e.s cette année, et nous demeurerons tous, main dans la main, focalisés sur la nécessité de cette lutte et sur le fait qu’elle relève de l’implication de chacun!»

TenTen AlouenLe TenTen (qui tient son nom de la date choisie pour cette action, le 10 octobre soit le 10/10) permet aux militant.e.s de montrer qu’ils/elles existent dans une société encore hostile à la reconnaissance de leurs droits.

Actuellement l‘article 338 du code pénal algérien criminalise toujours l’«acte d’homosexualité» qui est passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à deux ans et d’une amende.

Voir ou revoir la vidéo de l’association Alouen publiée l’an dernier:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur TenTen 2013 -Le Partage- (Alouen – version française)

Voir l’événement Facebook d’Alouen et celui d’Abu Nawas.

Photo Alesa Dam