À son arrivée dans le défilé ce dimanche 5 octobre, chaque participant.e de la «Manif pour tous» avait la possibilité de recevoir des pancartes au message prétendument consensuel et des drapeaux rose et bleu pour assurer l’unité visuelle du mouvement homophobe. Sur les pancartes comme dans les slogans, les propos sont savamment lissés mais quand on donne la parole aux manifestant.e.s, on est loin du compte.

Chroniqueur sur France Inter, Guillaume Meurice a rencontré une femme opposée à la «GPMA», un homme persuadé que Jésus a été conçu par une «sainte PMA», un militant d’extrême droite et un autre homme qui fustige «LGBT TV»…

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Le moment Meurice – France Inter – Manif pour tous

Photo BC