Sacrée Farida Belghoul. La pasionaria des anti-genre, qui appelle Najat Vallaud-Belkacem «Monsieur Najat Belkacem», qui a convaincu quelques dizaines de parents de retirer leurs enfants de l’école pendant une journée au prétexte délirant qu’on leur apprendrait à se masturber, qui défile avec les franges les plus extrémistes de la société, de Christine Boutin à Alain Soral en passant par Civitas, celle-là même aurait été pacsée avec… une femme selon les sites La Règle du Jeu et L’Express.

La femme en question avait 40 ans de plus que Farida Belghoul (qui en avait 50 quand elles se sont pacsées) et était la propriétaire du pavillon que cette dernière occupe depuis de nombreuses années. De là à  conclure que la militante anti-«gender» a viré sa cuti, le pas est grand. Mais comme le chante l’un des personnages de Jeanne et le garçon formidable, «la vie réserve des surprises». Farida Belghoul n’a en tout cas rien perdu de sa verve, puisqu’elle a raccroché au nez du journaliste qui l’appelait avec un «Au revoir, Madame».

Cet étrange pacs présage-t-il de nouveaux ennuis pour Farida Belghoul? Enseignante, elle est déjà sous le coup d’une mesure disciplinaire du rectorat de Versailles pour avoir manqué à son devoir de réserve vis à vis de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation. Le rectorat s’intéresse également à un voyage qu’elle aurait effectué à Moscou pour rencontrer des militant.e.s anti-LGBT alors qu’elle était en congé maladie.

Photo DR