Les réactions se multiplient à l’approche de la marche du 5 octobre qui promet de rassembler ceux et celles qui continuent de s’opposer à l’égalité des droits et à la reconnaissance des familles homoparentales. Dans un communiqué virulent, l’Inter-LGBT affirme que Manuel Valls vient d’offrir «aux ennemis des familles un blanc-seing avant leur énième manifestation parisienne» en raison des propos qu’il a tenu concernant la GPA dans un entretien accordé à La Croix: «En apportant une réponse aussi forte aux fantasmes d’un autre âge véhiculés par les opposants à la loi Taubira, il légitime non seulement ce mouvement mais toutes les violences et les discriminations qui en découlent.»

LE DISCOURS STIGMATISANT DU PREMIER MINISTRE
L’Inter-LGBT rappelle à quel point de tels propos peuvent être dangereux et violents, plus particulièrement en vue du contexte actuel: «Loin de calmer le jeu, Manuel Valls jette de l’huile sur le feu, stigmatise de nombreuses familles et avec elles des enfants qui n’auraient tout simplement pas le droit d’exister et des parents présentés comme des criminels indignes.» L’association rappelle que le Premier ministre n’a pas toujours tenu ce discours: «Venant de celui qui était favorable à la GPA lorsqu’il était candidat à la primaire socialiste, ces déclarations contradictoires montrent toute l’ambiguïté du discours amphigourique qui est tenu depuis plus de deux ans à la tête de l’exécutif. Le Premier ministre n’assume pas les positions du candidat à la primaire. Soit! Mais ce n’est pas une raison pour montrer du doigt, une fois de plus, les personnes LGBT et les familles qui ne rentreraient pas dans le cadre “manif pour tous”, et ce, à quelques jours d’une manifestation, dont tout le monde sait que l’origine première est clairement LGBT-phobe.»

UNE PENSÉE POUR LES ADOS LGBT CONTRAINT.E.S DE MARCHER LE 5 OCTOBRE
D’autres associations LGBT dénoncent elles aussi la marche anti-égalité du 5 octobre. La Fédération LGBT rappelle que la défense de la famille que prône avec tant d’ardeur la «Manif pour tous» est une dangereuse supercherie: «Les enfants qu’ils prétendent défendre, c’est en réalité de leur fanatisme et de leur détestation de l’autre qu’il faut les protéger! Les enfants, la Manif pour tous ne les aime pas lorsque leurs parents (homos ou hétéros) et leur mode de conception (par adoption, PMA ou GPA) ne plaisent pas à la lecture fondamentaliste qu’ils font de leurs croyances religieuses! Rappelons aussi que ces manifestants n’aiment pas non plus leurs propres enfants lorsqu’ils sont gays, lesbiennes, bi ou transgenres! Pourtant, combien sont cachés au sein de leur famille LMPT, par peur de perdre l’amour de parents intolérants? Seront-ils forcés de crier en famille des slogans contre eux-mêmes et leur dignité? Nous aurons une pensée pour tous les ados LGBT cachés, obligés par des parents LMPT d’aller manifester pour ne pas être “soupçonnés”.»

«NON, LA “MANIF POUR TOUS” N’A PAS CHANGÉ»
FièrEs, l’association féministe lesbienne, bi, trans’, critique quant à elle avec ironie la rhétorique empreinte de féminisme dans les slogans de la «Manif pour tous»: «“L’humain n’est pas une marchandise”, “L’enfant n’est pas un objet”, “La femme ne peut être exploitée” (sic). FièrEs salue ce subit revirement idéologique. “La Manif pour tous” changerait-elle de cap? Si l’on osait, on dirait qu’elle change de bord! (…) Nous prenons bonne note de ce volte-face salutaire. “La Manif pour tous”, désormais héraut de l’égalité et pourfendeuse du système patriarcal, défilera contre toute exploitation du corps des femmes par les hommes, contre l’utilisation des enfants à des fins idéologiques et/ou mercantiles, pour la suppression des rôles sexués et des représentations sexistes perpétuées par l’éducation des enfants et la société dans son ensemble.» L’association appelle enfin à la plus grande vigilance: «Ne laissons pas “La Manif pour tous” utiliser des arguments contraires à leur idéologie pour servir leurs intérêts! Non, “La Manif pour tous” n’a pas changé.»

Photo cbecker-tours