Najat Vallaud-Belkacem et Benoît Hamon avaient conjointement défendu l’idée que le gouvernement n’a pas reculé sur les ABCD de l’égalité. Elle assumera désormais la fonction de ministre de l’Éducation nationale – il s’agit de la première femme à ce poste – et devra donc mettre en œuvre le programme «plus ambitieux» pour l’égalité promis par son prédécesseur. Le secrétaire général de l’Élysée Jean-Pierre Jouyet (photo) a annoncé ce remaniement sur le perron du palais présidentiel peu après 18h45 ce mardi 26 août. Manuel Valls a présenté hier la démission de son gouvernement au président de la République François Hollande. Le chef d’État lui a demandé de constituer une nouvelle équipe.

Le nouveau gouvernement ressemble beaucoup au précédent, à quelques exceptions près. Emmanuel Macron prend la tête du ministère de l’Économie après le départ d’Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin remplace Aurélie Filippetti au ministère de la Culture et de la communication. Les Droits des femmes relèvent désormais de la compétence de Marisol Touraine, toujours ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Christiane Taubira demeure Garde des Sceaux et ministre de la Justice en dépit des rumeurs qui la disaient sur le départ. Ségolène Royal et Laurent Fabius conservent également leurs attributions, tout comme une grande partie des ministres et secrétaires d’État du gouvernement Valls I.