Le Front National est-il si opposé que ça au mariage pour tous? Minute, qui ne rate jamais une occasion de cracher son venin sur les homos, même (voire surtout) quand ceux-ci appartiennent au Front National, pose la question.

L’hebdomadaire d’extrême droite a en effet relevé cette semaine la célébration de deux mariages dans le Sud Ouest. Le premier a eu lien à Tonneins dans le Lot et Garonne. Une conseillère municipale FN y a marié l’un de ses colistiers. Le deuxième a eu lieu à Cabanac-et-Villagrains en Gironde. Damien Obrador (photo, au centre), seul élu de la liste «Cabanac-et-Villagrains Bleu Marine», affirme sur Twitter avoir marié aux côté du maire Divers gauche de la ville, deux anciens colistiers, Arnaud Lebrere et Mathieu Mandret, et poste même une photo souvenir:

Minute rappelle que Marine Le Pen a promis d’abroger le mariage pour tous si jamais elle arrivait au pouvoir et du même coup s’interroge sur la ligne du Front National par rapport aux mariages de couples de même sexe quand des élus du même parti célèbrent ce type d’union. Avec cette question, l’hebdo, condamné pour injure et incitation à la haine à raison de l’orientation sexuelle, vise particulièrement la présidente du FN et son entourage (parmi lesquels Steeve Briois, le maire d’Hénin-Beaumont, dans le Pas de Calais), trop gay au goût des plumitifs d’extrême droite.

Damien Obrador, à qui l’hebdo reproche d’avoir défilé à la Lesbian & Gay Pride de Bordeaux, est candidat à l’élection du Comité central du FN qui aura lieu les 29 et 30 novembre. Visiblement, il ne pourra pas compter sur le soutien de Minute.

Photo Twitter