À Yagg, on aime la mixité. Mais pour que la mixité fonctionne vraiment, elle a besoin d’être conjuguée avec des moments «à soi». Et s’il existe un certain choix en matière de presse gay, gratuite ou payante, les possibilités sont plus réduites pour les lesbiennes et autres femmes qui aiment les femmes. C’est la raison pour laquelle, après celle de Jeanne Magazine, la naissance de Well Well Well nous met en joie. Et ce d’autant plus que la revue s’annonce prometteuse.

C’est Céline Sciamma – dont le Bande de filles sort le 22 octobre – qui a les honneurs de la première couverture de ce mook (mi-magazine, mi-book), financé grâce à la mobilisation des internautes et qui sera vendu en librairies et en ligne dès le 12 septembre (15 €).

couv_well_1 celine sciamma-001

Ce premier numéro comprendra aussi un texte inédit de Virginie Despentes, un entretien avec Noël Mamère, un reportage photos sur le foot féminin, une chronique de Shirley Souagnon, de la BD, des témoignages… Bref, 128 pages de contenu de qualité dans ce qui se veut «un bel objet à garder».

Pour fêter cette naissance, une soirée de lancement est organisée le soir même, le 12 septembre, de 19 heures à 2 heures, à La Maison, 65, bld de la Villette, à Paris. Au programme: un concert, une expo photo, un sketch de Shirley Souagnon, des DJ sets… Entrée libre.

Le site de Well Well Well (pour l’instant, c’est Wonder Woman qui vous accueille en boucle mais le site arrive bientôt).