LES HONNEURS DE LA SEMAINE
Un lycée honore l’une de ses anciennes élèves en baptisant le stade de football de son nom, c’est arrivé le 8 août à Brighton (État de New York) à Abby Wambach. L’attaquante américaine, championne olympique, détentrice du record de buts marqués en sélection nationale (168), a fait sa scolarité à Our Lady Of Mercy. Dans son discours, elle encouragé les collégiennes autour d’elle à briser les records qu’elle détient: «Je ne veux être l’ombre de personne».

Abby Wambach honorée, c’est extraordinaire, écrit David Andreatta dans le Democrat and Chronicle: «Une école catholique a honoré une lesbienne mariée». Le journaliste rappelle que des associations ont protesté: «Étant donné ce genre de pressions, ce qu’a fait Our Lady of Mercy est courageux». Le journaliste raconte que ni Abby Wambach, ni les responsables de l’établissement scolaire n’ont voulu commenter cette question. Au sujet de l’école, il estime: «Elle a un terrain de football, Wambach est une star du football, c’était simple comme bonjour, pourrait-elle dire». Les responsables «ont dû se dire que si la conversation passait du football aux trucs homos, leurs actions parleraient d’elles-mêmes»,  ajoute-t-il.

LA LETTRE DE LA SEMAINE
À l’heure de prendre sa retraite, Lori Lindsey se souvient avec émotion de la déclaration d’amour de Michael Jordan à son sport, le basket, en 2003, lorsqu’il raccrocha. La milieu de terrain américaine des Washington Spirits et de l’équipe nationale fait de même avec le sien, le football. Âgée de 34 ans, Lory Lindsey avait fait son coming-out en 2012.

 

 

LE POSTE DE LA SEMAINE
Ce n’était pas sa place habituelle, Megan Rapinoe s’est très bien adaptée au milieu de terrain lors d’un match amical contre la Suisse, mercredi 20 août, à Cary (Caroline du Nord), même si on la voit sur cette vidéo, s’échapper sur les ailes, ses zones de prédilection. La joueuse américaine a marqué le premier but et a provoqué, en raison d’une main dans la surface de réparation, un pénalty et le but suisse.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur WNT vs. Switzerland: Highlights – Aug. 20, 2014

LA SÉRIE DE LA SEMAINE
Huitième victoire pour l’équipe de France féminine de football dans son groupe qualificatif pour la Coupe du monde 2015, cette fois, sur la Hongrie (4-0), mercredi 19 août, à Budapest. Premières de la groupe, les Françaises rencontreront la Finlande, deuxième, les 13 et 17 septembre.

L’OPINION DE LA SEMAINE
Les mots ont un sens, c’est ce que le sociologue Philippe Liotard rappelle dans cette excellente et malicieuse opinion publiée sur Yagg, jeudi 21 août. Le sociologue réagit aux des déclarations de Louis-Frédéric Doyez sur le coming-out de Ian Thorpe. Le directeur de la Fédération française de natation estime que «l’orientation sexuelle des individus relève de l’ordre intime» et que «cet intime [doit être] davantage préservé et respecté».

LE DOCUMENTAIRE DE LA SEMAINE
Qui a inventé le «High Five»? Glenn Burke, en 1977 lors du derniers match de la saison de son équipe, les Los Angeles Dodgers. Un documentaire de la chaîne américaine ESPN raconte l’histoire et avec elle, celle de Glenn Burke, baseballeur gay, mort des suites du sida en 1995.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur The High Five

L’ACCORD DE LA SEMAINE
Le club avait argué une seule raison sportive, Chris Kluwe, lui, était persuadé qu’il avait été renvoyé des Minnesota Vikings en raison d’un différend avec un de ses entraîneurs au sujet de ses prises de positions en faveur de l’ouverture du mariage. Il avait poursuivi la franchise de football américain. L’athlète, qui a quitté le club en mai 2013, avait déclaré avoir subi des remarques homophobes de cet entraîneur. Celui-ci a été sanctionné par le club en juillet: il est suspendu pour les trois premiers matches de la saison de championnat et doit verser 100000 dollars à des associations LGBT. Les deux parties sont parvenues à un accord.

LA UNE DE LA SEMAINE
Une prodige du baseball fait des merveilles dans la Little League. Mo’ne Davis, 13 ans, n’est pas la première fille à participer à ce championnat junior de baseball (elle est la 17e ou 18e selon les sources) mais elle est la première joueuse de Little League, fille ou garçon, en couverture du magazine américain Sports Illustrated et c’est aussi un événement. On aime beaucoup l’attaque de l’article de SheWire: «Elle lance comme une fille, et ce n’est pas une insulte» qui fait penser à cette citation de Mia Hamm, l’une des plus grandes championnes de l’histoire du football : «Mon coach m’a dit un jour, “tu cours comme une fille”, je lui ai répondu, “si tu cours un peu plus vite, tu pourras faire de même”».

Mone Davis Sports Illustrated

LES PLAY-OFFS DE LA SEMAINE
Céline Dumerc (Atlanta) et Sandrine Gruda (Los Angeles) restent aux États-Unis pour disputer les play-offs du championnat américain de basket (WNBA). L’Atlanta Dream dispute une place en finale de conférence au Chicago Sky Sky. Les Sparks de Los Angeles rencontrent les finalistes 2013, les Phoenix Mercury de Diana Taurasi et Brittney Griner, toutes deux en lice pour le titre de meilleure joueuse de la saison (matches les 22, 24 et si nécessaire le 26). Les Lynx du Minnesota, tenantes du titre, sont opposées aux San Antonio Stars.

LES PHOTOS DE LA SEMAINE
Vous voulez encore des mougnou-mougnous moments avec Brittney Griner et Glory Johnson? Sur SheWired.

LES SEAUX DE LA SEMAINE
Les sportifs/ves se sont aussi lancées dans l’Ice Bucket Challenge. Ce jeu qui consiste à se verser ou se faire verser un seau de glace sur la tête en faveur d’une association qui lutte contre la maladie de Charcot a mobilisé les athlètes nord-américain.e.s et désormais en Europe, parmi eux, James LeBron, Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Ana Ivanovic ou David Beckham.

Parmi les vidéos les plus spectaculaires et très efficaces – parce que ces deux-là, contrairement à certain.E.s, rappellent pourquoi ils le font et appellent aux dons –, celles du hockeyeur canadien P.K. Subban, à Toronto:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ALS Ice Bucket Challenge: P.K. Subban

Et celle de son collègue Paul Bissonnette dans un décors très Brokeback Mountain:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Paul Bissonnette ALS Ice Bucket Challenge 

L’origine de l’Ice Bucket Challenge reviendrait à des pompiers aux États-Unis. Ceux-ci ont lancé un mouvement pour lever des dons contre le cancer. C’est Peter Frates, un joueur de baseball atteint de la maladie de Charcot, qui l’a lancé pour lutter contre celle-ci. L’association a reçu, en un peu plus d’un mois, plus de 10 millions de dollars de dons.

LE TITRE DE LA SEMAINE
Deux semaines après les championnats junior où il a remporté quatre médailles d’or et une d’argent, Jordan Windle a confirmé qu’il devenait un grand plongeur en devenant champion des États-Unis (10 mètres) chez les seniors.

D’origine cambodgienne, le garçon d’aujourd’hui 16 ans a été adopté à 18 mois par un ancien militaire américain et a été élevé par deux pères. L’histoire de cette famille homoparentale a été racontée, en mars, par le Huffington Post. Le jeune plongeur est soutenu par Greg Louganis, le quadruple champion olympique de plongeon ouvertement gay (1984 et 1988). Et avant de partir aux championnats du monde junior à Penza (Russie) du 9 au 14 septembre, Jordan voudrait bien rencontrer Ellen DeGeneres.

LA PLAGE DE LA SEMAINE
Dans les vagues de Bourdaines à Seignosse-Hosseger, cinquième édition du Swatch Girls Pro avec quelques-unes des meilleures surfeuses du monde, la Hawaïenne Coco Ho ou la Brésilienne Silvana Lima.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Highlights Day 1 – 2014 Swatch Girls Pro France

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Highlights Day 2 – 2014 Swatch Girls Pro France

LES CHAMPIONNATS DE LA SEMAINE
Après l’athlétisme à Zurich, les «Euros» de natation se disputent à Berlin jusqu’au 24 août. Finale du 100 mètres ce vendredi avec deux Français. Fabien Gilot, multiple médaillé avec le relais 4×100 mètres est un spécialiste de l’aller-retour. Florent Manaudou est nouveau en la matière, mais le champion olympique du 50 mètres a réalisé le meilleure temps des demi-finales.

LES CHAMPIONNATS DE LA SEMAINE (2)
À Gold Coast, les championnats PanPacifiques opposent les nageurs/euses australien.ne.s, japonais.es ou encore américain.e.s. Parmi eux, Michael Phelps. Le nageur aux 18 médailles olympiques, revenu à la compétition après une courte retraite espère décrocher des tickets pour les championnats du monde 2015 sur 100 mètres nage libre, 100 mètres papillon et 200 mètres 4 nages. Mais son retour est poussif. Au début du mois d’août, Michael Phelps est sorti sans titre des championnats des États-Unis.

Entre les lignes et sur les podiums, la vedette est, pour l’heure, Katie Ledecky. La nageuse américaine de 17 ans a réussi un doublé 200 m-800 mètres nage libre, jeudi. Aux championnats des États-Unis, elle avait amélioré le record du monde du 400 mètres (3 min 58 sec 86). Elle détient aujourd’hui les marques mondiales du 400 mètres, 800 mètres et 1500 mètres.

LE TOURNOI DE LA SEMAINE
Dernier grand chelem de la saison 2014: l’US Open à New York. Qui pour succéder à Serena Williams? Elle-même? Pourquoi pas, au terme d’une campagne nord-américaine qui l’a vue en demi-finale à Montréal, titrée à Stanford et Cincinnati, dimanche 17 août, en battant Ana Ivanovic qu’elle pourrait retrouver sur son chemin.

Récent vainqueur du tournoi de Toronto, Jo-Wilfried Tsonga est peu épargné par le tirage au sort. Huitième de finale possible contre le Britannique Andy Murray et quart éventuel contre Novak Djikovic, numéro un mondial et finaliste 2014. Le Serbe avait été battu par l’Espagnol Rafael Nadal.

LA RENCONTRE DE LA SEMAINE
Invitée par une compagnie aérienne américaine à une soirée karaoke, Serena Williams a poussé la chansonnette et rencontré les actrices d’Orange Is The New Black Laverne Cox et Uzo Aduba, en mode totales fans:

«OMG j’ai rencontré Serena Williams, écrit Laverne Cox sur Instagram. Je t’aime. J’espère ne pas avoir fait trop fan. Elle est tout. Merci Delta de m’avoir invitée à cette soirée spéciale karaoke avec cette légende vivante du tennis. Avec Uzo Aduba. On a rencontré Serena Williams meuf. Bonne chance pour l’US Open.»

Pour voir les performances de Serena Williams et Laverne Cox, c’est à 5’23 et 6’33:

‪Delta Air Lines Open Mic Night with Serena Williams, Laverne Cox, Darren Criss and more‬

L’ARTICLE DE LA SEMAINE
Signalée par ma consœur Josyane Savigneau, l’histoire de la finale dames de l’US Open 1984 entre Martina Navratilova et Chris Evert racontée, dans The New York Times, par les deux championnes. Le match, remporté par Martina Navratilova (4-6, 6-4, 6-4), fait partie de ces rencontres qui ont forgé l’avenir du tennis féminin. Martina confie également qu’elle y a sans doute vécu la plus triste victoire de sa carrière. La foule, alors, avait montré une nette préférence pour Chris Evert: «Je me suis sentie complètement rejetée, se souvient-elle. Pour moi, il était si important d’être acceptée par le public, ça a été très dur. C’est sans doute le moment le plus triste que j’ai vécu après avoir gagné un tournoi du grand chelem.»

Photo Capture

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter.