Lorsqu’il y a quelques jours nous vous avons proposé de nous aider à choisir le nom de notre nouvelle mascotte, un petit poney mauve, vous avez été très nombreux/ses à jouer le jeu et à donner vos suggestions sur Facebook et Twitter. Une liste de 20 noms a ensuite été soumise à vos votes. Celui que vous avez choisi, par 99 votes sur 568, est Priscilla Hedwig Christiane Jean-Paul Judith Buck Lepore-Shepard-Rockwell-Carrington (Née Morrell), soumis par l’association Andbraiz.

Comme il s’agit d’un nom éminemment symbolique, nous avons demandé à l’association de nous en expliquer l’origine. C’est Pierre-Yves (@bastard sur la communauté Yagg) qui a répondu pour Andbraiz, avec l’humour et la bonne humeur pour lesquels il est connu.

Rappelons que si ce petit poney a débarqué dans les locaux de Yagg, c’est parce que c’est une façon, pour nous, de montrer notre solidarité aux bronies, ces garçons et ces hommes qui sont fans de Mon Petit Poney et/ou de My Little Pony, et sont parfois victimes de harcèlement parce qu’ils aiment un «divertissement pour filles».

P1420744Pourquoi ce nom? Que signifie-t-il? Quand Yagg a demandé des propositions de nom pour la mascotte, il fallait, a priori, un nom qui reflète le côté diversifié de Yagg, tout à la fois L, G, B, T et représentatif de plusieurs aspects culturels LGBT en terme de génération, de style, de genre, d’orientation sexuelle et de militantisme. Et clairement, un seul prénom et un seul nom, ça ne suffisait pas pour ça.

Les références du nom (Priscilla, folle du désertHedwig and the angry inch – Christiane Taubira – Jean-Paul Gaultier – Judith Butler/Silberfeld – Buck AngelAmanda LeporeMatthew ShepardCriquette RockwellAlexis Carrington (Née Morrell)) reflètent cette diversité des cultures qui traverse Yagg: lesbiennes, gays, bi.e.s, trans’, militant.e.s ou non, folles tordues, créatures fabuleuses, divas ou pas, jeunes et moins jeunes, visibles ou invisibles…

Pour que chacun.e trouve, on l’espère au moins, un peu de sa culture LGBT dans cette mascotte et puisse se l’approprier et ensuite découvrir les autres références.

Vous nommez beaucoup de monde, pourquoi vous être arrêté.e.s là? On aurait pu continuer à enquiller d’autres noms et prénoms, il est vrai. En y repensant, Calpernia aurait été un bon prénom d’entrée en matière, DeGeneres comme nom aurait été pas mal non plus. Et ce sont de bonnes références aussi. Il y avait un certain équilibre à la relecture, l’effet général marrant et funky recherché était là, le commentaire a été validé comme ça.

Vous attendiez-vous à un tel succès? Non, au départ c’était juste un commentaire, comme ça! Il y a tellement de trucs dans la vie, sur lesquels on s’applique ou sur lesquels on passe du temps et qui foirent, que quand vous faites un truc futile sans y penser et que ça marche, vous avez un peu l’impression d’être Conchita Wurst qui entend qu’elle ne peut plus être battue et qu’elle a gagné l’Eurovision en mai dernier, toutes proportions gardées, bien entendu, mais la sensation est un peu de cet ordre.

Avez-vous pensé à un diminutif (histoire de nous simplifier la vie et ce, même si la Yagg Team se réserve le droit de surnommer son poney Pony Tyler, 2e choix des internautes)? Le nom qui arriverait en dernier, d’entrée de jeu, dans la suite, c’était «Carrington (Née Morrell)» et le premier prénom a spontanément été Priscilla, le diminutif du nom complet c’est donc Priscilla Carrington ou Prissy Carrington, qui joue entre le sens anglosaxon du diminutif Prissy (excessivement prude) et la référence à Alexis Carrington (archétype absolu et inégalé à ce jour, de la garce, séductrice, prédatrice et cinglante en répartie, dans les séries US).

Cela vous fait plaisir que votre proposition ait été choisie par les yaggueurs et les yaggeuses? Oui, ça nous fait extrêmement plaisir, ça montre qu’il y a d’autres adeptes de l’Église de L’Éternel Vivre-Ensemble dans la communauté LGBT (vous savez, l’église qui vénère Sainte-Judith de Yagg, sainte patronne des pédagogues et des militant.e.s de longue haleine.). Et tant qu’on est là, si vous permettez, on tient à remercier:
– nos familles, imposées et choisies,
– nos co-associatifs au sein des assos du collectif La Bretagne Dit NON à l’Homophobie et la Transphobie,
– les Yaggueu-rs/ses/lles qui ont voté pour notre proposition, forcément
– la Yagg Team pour sa bienveillance, sa gentillesse et son amitié indéfectible depuis trois ans qu’on existe.
– Sœur Ranya, Mère supérieure du couvent de Paris des Sœurs de la Perpétuelle-Indulgence et archi-mère des couvents de France,
– l’équipe technique: les costumières, les maquilleuses, les éclairagistes, le compositeur de la bande originale
– les baleines à bosses
– Robert de Niro.
Mode #JoueLaCommeMarionExarchopoulosParadis : ON «Robert, t’es une très belle personne et si on en est là aujourd’hui c’est grâce à toi, on comprend vraiment pas pourquoi t’es pas là à cette cérémonie. Et le César est attribué à Judith Godrèche… Oh merde… Non Judith Henry.» MODE : #JoueLaCommeMarionExarchopoulosParadis OFF

On embrasse tous les Yaggueu-rs/ses/lles, qu’ils et elles viennent nous voir sur notre page Facebook, qu’ils nous ajoutent en amis s’ils le souhaitent et qu’ils visitent le site web de l’asso dès qu’il sera de nouveau en ligne (on a migré et pour l’instant c’est encore tout cassé!! Pour toute réclamation, adressez vous à @Amanda ).