Il aura fallu deux ans de procédure pour que l’association Le Refuge puisse recevoir l’agrément national des associations éducatives complémentaires de l’enseignement public, une reconnaissance du ministère de l’Éducation nationale qui va lui permettre de poursuivre son travail de sensibilisation aux questions liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre et contre les LGBTphobies dans les classes (photo).

Depuis 2010, l’association intervient déjà dans des établissements en Languedoc-Roussillon, Provence Alpes Côte d’Azur et en région parisienne. En 2013, elle a pu toucher plus de 1500 élèves. Le but du Refuge serait de doubler ses interventions pour l’année scolaire à venir. «Nos séances sont indispensables, témoigne Nicolas Noguier, président du Refuge, car les préjugés et les stéréotypes sur l’homosexualité et la transsexualité sont très ancrés chez une majorité de lycéens.»

Photo Le Refuge