L’histoire a tout pour figurer parmi les articles du Gorafi, mais elle est bel et bien réelle. Un enseignant, Tim Torkildson, qui apprenait l’anglais à des non-anglophones, a été licencié du Nomen Global Language Center de Salt Lake City pour avoir évoqué son cours relatif à l’homophonie sur son blog. Le directeur de l’établissement, cité par le professeur, redoute qu’une mauvaise publicité soit faite autour de son école et que l’on puisse penser qu’elle vante les mérites de l’homosexualité…

Le concept d’homophonie, qui désigne les mots ayant la même prononciation, serait selon le directeur bien trop complexe pour des étudiant.e.s étrangèr.e.s et n’entraînerait que confusion dans leurs esprits novices en anglais. Selon Tim Torkildson, on lui reproche également d’être imprévisible dans ses enseignements. Mais il ne manque pas de souligner qu’avant de le rencontrer pour le licencier, le directeur de l’école n’avait pas connaissance du mot «homophonie»… À lire sur le Salt Lake Tribune.

via Nicolas B.

Illustration iwritethebloggs