Fin juin, Yagg rapportait le témoignage de Candice, une femme trans’ qui souhaitait simplement faire modifier le nom figurant sur son abonnement Free après avoir obtenu son changement d’état civil. Malgré l’envoi d’une copie de sa nouvelle pièce d’identité et d’une copie intégrale de l’acte de naissance mentionnant explicitement le changement entériné par officier d’état civil, Free lui réclamait la copie du jugement du tribunal, chose que Candice s’est refusée à faire: «Cette demande est dénuée de fondement juridique (l’état civil est la meilleure preuve possible) et constitue une atteinte caractérisée à ma vie privée.» Candice avait finalement décidé de résilier son abonnement.

Aujourd’hui, Candice a eu gain de cause, car après avoir reçu un message vocal de la part du service Clients de Free, elle a aussi reçu le 22 juillet un courrier du responsable du Service National Consommateur pour l’informer que, suite à la saisine du Médiateur des Communications Électroniques, Free allait modifier sa procédure en changement d’état civil: désormais, l’entreprise ne devrait plus exiger une copie du jugement mais seulement un justificatif de domicile, une copie de pièce d’identité, une copie de l’extrait intégral d’acte de naissance, et une lettre explicative.

Même si elle avait déjà résilié son abonnement et qu’il est maintenant impossible de modifier son compte client, il s’agit quand même d’une petite victoire pour Candice, car elle bénéficiera probablement à d’autres personnes: «Je me dis que ça vaut parfois le coup de rien lâcher poliment, même des petits détails simples et qui paraissent évidents comme celui-là. C’est aussi la somme de ces petites choses qui nous aideront à avancer.»