Les paysan.ne.s sélectionné.e.s par M6 pour L’amour est dans le pré ne tiennent pas de propos homophobes et n’ont pas d’affiche du FN, assure la production de l’émission. La présentatrice du programme, Karine Le Marchand, avait pourtant affirmé le contraire il y a quelques jours. Dans un sondage mis en ligne sur Yagg, 49% des votant.e.s ont indiqué être favorables à une coupure, alors que 43% s’y opposent. Mais à en croire Virginie Mateo, responsable de production chez Fremantlemedia, l’animatrice s’est trompée sur toute la ligne.

«L’ÉMISSION EST AUTHENTIQUE»
«Nous n’avons enlevé aucun propos à caractère homophobe, a-t-elle assuré à L’Express. Je m’occupe moi-même des montages, je ne sais pas d’où vient cette information. Et si cela devait avoir lieu, nous ne les laisserions pas, ce n’est pas le thème du programme une fois de plus. Nous parlons d’amour, pas de politique, ni d’idéologies quelconques.» Même stratégie de défense au sujet des affiches du parti d’extrême droite: «Nous n’avons jamais rien retiré, mais il nous est arrivé de discuter sur place avec des agriculteurs d’appartenance à des partis politiques, et ceci dans le cadre privé. Et ça ne concerne en aucun cas le programme que nous diffusons.»

La responsable de production met en avant les 29 enfants nés des couples formés pendant les neuf saisons de l’émission pour prouver la sincérité des relations nouées entre les candidat.e.s et leurs prétendant.e.s. «L’amour est dans le pré est authentique, rien n’est écrit, les échanges entre agriculteurs et prétendantes sont vrais, nous n’intervenons pas, ni dans le choix de leurs activités, ni dans ce qu’ils font ou disent. Nous sommes là pour saisir l’instant, tel qu’il se déroule réellement», insiste-t-elle. Mais entre sa version des faits et celle de Karine Le Marchand, on en vient à penser que la vérité aussi est à chercher dans le pré.

Photo Capture