En Suisse, une nouvelle campagne de prévention lancée dernièrement par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) fait scandale. Love Life, c’est son petit nom, prend le parti de célébrer le sexe et la liberté tout en se protégeant soi et ses partenaires, sous le slogan «Ne regrette rien». Placardées dans toute la Suisse, les affiches présentent de vrais couples dans des positions explicites et ne sont pas au goût de certain.e.s, qui les trouvent beaucoup trop sulfureuses et osées pour être visibles dans l’espace public. Leur retrait a été demandé. «Ces images hautement sexualisées violent massivement des intérêts dignes de protection des enfants et des jeunes», assurent plusieurs organisations telles que la Fondation Futur CH, l’Union démocratique fédérale (UDF) et Human Life International.

«Si des enfants veulent savoir sur quoi porte cette campagne et qu’ils posent des questions, c’est une bonne opportunité pour les personnes en charge de leur éducation de leur donner des réponses adaptées à leur âge», a répondu l’OFSP. Le but de Love Life est d’informer et de sensibiliser autour des maladies sexuellement transmissibles et surtout de véhiculer l’idée positive d’un «mode de vie conjuguant plaisir et comportement responsable».

 

 

En plus des photos de la campagne prises par Diana Scheunemann, une courte vidéo du réalisateur Martin Aamund reprend aussi le slogan de la campagne, avec évidemment une très célèbre chanson d’Edith Piaf:

http://vimeo.com/98734108

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur LOVELIFE no regrets