Si Karine Le Marchand s’est montrée ouverte à l’idée d’accueillir un.e paysan.ne homo dans L’amour est dans le pré – un candidat a postulé mais n’a pas été retenu pour la saison actuellement diffusée sur M6 –, les propos de certain.e.s participant.e.s de l’émission ne dépassent pas le ras des pâquerettes. Dans une interview accordée à TVMag, la présentatrice a indiqué que certain.e.s paysan.ne.s tiennent des propos insultants à l’encontre des homos: «Nous coupons les réflexions homophobes. Nous ne sommes pas une émission de téléréalité.» La chaîne pourrait de toute façon être poursuivie si elle diffusait de tels propos.

Pour échapper à toute polémique, les affiches du FN sont par ailleurs décrochées des murs chez certain.e.s candidat.e.s: «On sait que la personne aurait été la cible de critiques, a expliqué Karine Le Marchand. Est-ce que quelqu’un qui vote FN a moins le droit de trouver l’amour qu’une autre? Non.» Pour l’animatrice, l’essentiel est que le public garde la vision d’une «émission très douce, agréable à regarder et dont on peut discuter le lendemain».

Elle a une fois de plus confié qu’elle adorerait voir «un homosexuel ou une lesbienne» dans la prochaine saison de l’émission: «J’aimerais bien qu’on montre encore une fois une facette moderne de l’agriculture française, parce qu’on s’y emploie depuis 9 ans. Et je pense que petit à petit, l’image du paysan a changé», a-t-elle précisé à Femme Actuelle.

Photo Capture

Via Adrien Cornec.