Le coming-out diffusé par France 2 dans Amour, gloire et beauté ce jeudi 24 juillet concernait aussi bien l’actrice, Joanna Johnson, que son personnage dans la série: Karen Spencer. Violons et glandes lacrymales à l’appui, celle-ci souhaite révéler son homosexualité à son frère, mais redoute qu’il réagisse comme son père, qui avait menacé de la déshériter.

amour gloire beaute 500

Pour voir l’épisode, cliquez sur l’image ci-dessus.

«JE T’ACCEPTE TELLE QUE TU ES»
«Je suis lesbienne, je voulais que tu le saches», annonce-t-elle avant d’expliquer pourquoi elle a gardé le silence pendant cinquante années. «Le monde était différent. Les sentiments que j’avais, on n’en parlait pas à l’époque et ce n’était pas acceptable pour notre père.» Après un sursaut d’incrédulité, le frère de Karen Spencer prend son ton le plus solennel pour lui déclarer: «Je t’accepte telle que tu es et je t’aime telle que tu es. Tu es ma sœur, tu es ma famille», souligne-t-il avant d’ajouter: «Je sais que ce n’est pas un choix, pas un mode de vie. C’est qui tu es.»

La scène était d’autant plus parlante pour l’actrice Joanna Johnson que sa mère n’a jamais accepté son homosexualité. «Je l’ai dit à ma mère quand j’avais 23 ans, a-t-elle expliqué à TV Guide lors de la diffusion de cet épisode aux États-Unis en 2012. C’est la première personne à qui je l’ai dit. C’est la première fois que je l’ai dit tout haut. Avant même d’avoir une relation avec une femme. Elle et mon père ont eu une réaction très dure. Leur réponse m’a brisé le cœur. Ma mère m’a demandé un jour: “Tu ne pourrais pas juste être célibataire?” Je lui ai répondu: “Ce n’est pas que pour le sexe. Je ne veux pas vivre sans amour et sans personne à mes côtés.” Comment peut-on vouloir ça pour son enfant? Comment peut-on vouloir ça pour qui que ce soit? Malheureusement, ma mère est morte avant qu’on ait pu s’entendre sur ce sujet.»

«JE ME DÉTESTAIS»
Son père a en revanche fait quelques progrès et l’accepte aujourd’hui pleinement, elle, mais aussi sa compagne et leurs deux enfants. Le couple de femmes s’est marié en 2008 en Californie, juste avant que soit votée la Proposition 8 interdisant l’union des couples de même sexe. Dans sa vie d’actrice, Joanna Johnson a longtemps craint que sortir du placard nuise à sa carrière. Le fait de jouer dans des feuilletons la plaçait d’après elle dans une position difficile: «Il y a [dans ces programmes] une grande intimité entre les personnes qui nous regardent et les personnages. Ces personnes pensent que vous êtes le personnage. Et cela créée une grande peur. La peur d’être rejeté.e. J’étais tellement inquiète de ne plus trouver de travail en tant qu’actrice si les gens apprenaient que j’étais lesbienne. Ou de ne plus être crédible pour les histoires amoureuses. Je me détestais.»

La comédienne avait d’autant plus de difficultés à jouer cette double vie qu’elle fréquentait des femmes ouvertement lesbiennes comme Ellen DeGeneres, k.d. lang ou Melissa Etheridge. Désormais revenue de ses frayeurs, elle encourage la jeune génération à sortir du placard: «Ayez le courage de ne faire qu’un.e avec ce que vous êtes. Ne projetez pas vos propres peurs et votre manque de confiance en vous sur les autres. Brillez!»

Un conseil partiellement suivi par ses confrères et consœurs. Un acteur des Feux de l’amour a fait son coming-out, mais la série ne compte aucun personnage homo, bi ou trans’. Un mariage entre deux hommes a toutefois eu lieu dans Des jours et des vies, un autre soap opera diffusé sur France 2.