Selon le site Le Matin, des propos xénophobes et homophobes ont été entendus lors du concert donné par le chanteur Stromae au festival Paléo de Nyon, en Suisse, le 23 juillet dernier.

Le site rapporte que la foule des spectacteurs n’a pas apprécié, mais alors pas du tout, l’appel lancé par Stromae pour savoir s’il y avait des frontaliers qui assistaient au concert. En réponse, raconte le journaliste du site, « les huées et sifflets d’une foule de près de 50 000 personnes avaient de quoi impressionner, voire faire froid dans le dos, alors qu’un groupe d’adolescents hurlait: «Bouhou les frontaliers!» ou encore «Ce sont des pédés, les frontaliers!» »

Pour David Talerman, président de la société Expatwire et auteur du livre Travailler et vivre en Suisse, ces réactions négatives envers les frontaliers se banalisent. « Cette stigmatisation n’est pas nouvelle, mais a grandi », explique cet expert.De son côté, le directeur du festival minimise ces propos: « C’est un comportement un peu chauvin proche de l’esprit des supporters de football qui est suscité par ce genre de questions des artistes. »

Le service de presse de Stromae n’a pas souhaité donner suite à la demande d’interview faite par Le Matin.

Photo DR