Les couples de même sexe mariés attendront. Le 29 juin dernier, l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL) a décidé de surseoir pendant trois ans à toute décision sur les bénédictions de couples homos mariés.

David & Jonathan, mouvement homosexuel chrétien (fondé en 1972), «regrette» cette décision et ajoute que ses nombreux membres protestants sont déçus, car ils «considèrent comme pleinement fidèle à l’Évangile de bénir les couples de même sexe.»

Dans son communiqué, David & Jonathan prend cependant acte que l’UEPAL réaffirme «son attachement fondamental à l’accueil inconditionnel en Église de tout être humain […] [et] demande aux paroisses et autres lieux d’Église de l’UEPAL de combattre toutes formes de discrimination, notamment homophobe.»

L’UEPAL justifie sa décision en s’appuyant sur la position exprimée en 2004 par la Communion protestante luthéro-réformée qui jugeait alors «qu’il n’est pas opportun d’envisager un culte de bénédiction qui entretiendrait la confusion entre couple homosexuel et hétérosexuel». L’Union se donne maintenant trois ans avant d’envisager de reprendre cette question en Assemblée.

De son côté, David & Jonathan appelle l’UEPAL et chacune de ses paroisses «à poursuivre le dialogue avec les personnes homosexuelles dans un esprit fraternel et d’enrichissement mutuel.»

Illustration Couverture du numéro du journal de David & Jonathan consacré à «Homosexualité et Protestantisme», janvier 2012.