The Drums sont bel et bien de retour. Et c’est Noisey qui a eu la primeur de l’information. Mardi 15 juillet, le blog musical du magazine Vice diffuse en exclusivité, un nouveau morceau de la formation indie rock new yorkaise, trois ans après leur dernier album Portamento.

Intitulé Magic Mountain, le titre beaucoup plus rock – mais toujours dans la veine musicale des The Drums -, est sans aucun doute le signe précurseur d’un album à venir pour Jonathan Pierce, leader ouvertement gay du groupe, et de son acolyte guitariste Jacob Graham. «Maintenant que nous sommes revenus à notre formation initiale, on a pensé qu’on pouvait faire tout ce qu’on voulait et faire avec, explique-t-il à Noisey. Ensemble, nous n’avons qu’un objectif : faire tomber n’importe laquelle des idées préconçues qu’il y a sur The Drums en écrivant des chansons aussi grandes et majestueuses que nous les voulons».

«Magic Mountain est un reflet de nos trois dernières années. C’est se délester de ce qui nous contraint, protéger ce qui est bon, et trouver un endroit sûr, loin de ceux qui veulent nous détruire».

Fils de parents pasteurs pentecôtistes anti-gay, Jonathan Pierce est très critique dans certains de ses textes envers la religion de ses parents qui n’acceptent pas son homosexualité. C’est notamment le cas du morceau Book of Revelations, extrait de Portamento (2011) qui évoque son rejet de la foi chrétienne. D’autres morceaux du premier album, The Drums, évoque des passages très personnels de sa vie en tant que gay, issue d’une famille très pratiquante. On comprend un peu mieux la portée de Magic Moutain.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Magic Moutain – The Drums.

Photo Capture