[Mise à jour] Les votes sont clos. Résultats en fin d’article.

Vendredi 11 juillet, l’Organisation mondiale de la santé recommandait aux gays séronégatifs de prendre un traitement préventif (appelé PrEP pour Pre Exposure Prophylaxis) afin de réduire les contaminations (Lire aussi: VIH: L’OMS recommande aux gays de prendre un traitement préventif). Il ne s’agit pas de relâcher les campagnes sur le préservatif, qui est le moyen le plus sûr de protection, mais d’ajouter un outil supplémentaire à la palette de la prévention, à côté du dépistage régulier et du traitement chez les personnes séropositives (qui a aussi un effet préventif sur leurs partenaires).

Dans la plupart des pays du monde, l’épidémie touche de façon disproportionnée les gays et les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, ainsi que les femmes trans’ et les usagers de drogue. En France, les gays sont le seul groupe dans lequel les contaminations augmentent (elles représentaient 42% des nouvelles découvertes de séropositivité en 2012).

En clair, la recommandation s’adresse à ceux qui n’utilisent pas systématiquement le préservatif avec leurs partenaires sexuels. L’association Aides estime qu’en France, 70.000 personnes pourraient être concernées. La prophylaxie préexposition (PrEP) est un moyen de prévention destiné à ceux qui ne sont pas infectés par le VIH, mais risquent de le devenir. Elle repose sur la prise quotidienne d’un comprimé unique (Truvada). Il a été démontré que ce traitement, s’il est correctement observé, permet de réduire jusqu’à 92% le risque d’infection à VIH chez les personnes à haut risque. La PrEP est bien moins efficace si les prises ne sont pas régulières.

Et vous, que pensez-vous de cette recommandation? Merci de répondre à notre question du jour:

Êtes-vous favorable au traitement préventif pour lutter contre le VIH chez les gays?

  • Oui (48%, 202 Votes)
  • Non (39%, 165 Votes)
  • Ne sait pas (13%, 56 Votes)

Nombre de votes: 423

Loading ... Loading ...