L’entreprise Apple a participé à la 44e édition de la Pride de San Francisco qui s’est tenue la semaine dernière. Des employé.e.s de la marque à la pomme avait fait le déplacement du monde entier pour participer à l’événement, afin de «célébrer l’indéfectible engagement d’Apple pour la diversité et l’égalité». Une vidéo du cortège vient d’être publiée:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Pride

Un rassemblement cohérent avec les valeurs d’Apple, comme le rappelait Tim Cook (que l’on entrevoit dans la vidéo à 1’13) dans un discours prononcé en décembre 2013: «Ne laissez jamais la majorité limiter les droits de la minorité. Ne laissez jamais des gens qui ont peur des autres limiter les droits humains ou dénier à d’autres la dignité à laquelle ils et elles ont droit. […] En faisant cela, vous pourriez changer le cours de l’Histoire.»

Tim Cook qui a d’ailleurs donné bien du fil à retordre à un journaliste fin juin, lors d’une discussion autour du peu de visibilité des chefs d’entreprises LGBT sur la chaîne américaine CNBC. En effet, s’il n’a jamais démenti ou affirmé être homosexuel, certains craignent de tomber dans l’outing en abordant le sujet. D’où ce jour-là un léger malaise quand Simon Hobbs a abordé la question de l’orientation sexuelle de Tim Cook: «Je crois que Tim Cook est plutôt ouvert avec le fait d’être gay à la tête d’Apple, n’est-ce pas?», avait déclaré tout à fait innocemment le journaliste Simon Hobbs. Face au silence gêné des collaborateurs autour de la table, il s’était empressé d’ajouter: «Oh mince, est-ce que j’ai fait une erreur?»

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=GE5qHu3K3d8

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Things Get Super-Awkward When CNBC Discusses Whether Tim Cook Is Gay

Cet étrange moment de télévision a été par la suite analysé sur le site Mic: «Pour ceux et celles d’entre nous qui travaillent dans les nouveaux médias, qui sont membres de la communauté LGBT ou dans les affaires ou la technologie, la sexualité de Tim Cook était déjà connue. Mais pour les publics qui ne circulent pas dans ses milieux de connaissance, elle était loin d’être flagrante. Ce moment de silence représente le schisme entre ces communautés pas encore connectées ou ces chaînes d’informations. Mais il parle aussi de la gêne persistante parmi les 500 grandes fortunes concernant leurs plus important.e.s leaders et l’homosexualité.» Tout est dit.