Mama Tits n’a pas supporté qu’un groupe d’homophobes tente de perturber la Pride de Seattle, le week-end dernier. Avec d’autres, elle a d’abord formé un « mur d’amour » devant les militants religieux, qui tenaient des pancartes où l’on pouvait lire  « Jésus est notre seigneur » ou « Repentez-vous », puis n’a pas hésité à se mettre « seins à nez » avec le leader.

« C’est comme si j’avais en moi la force de tous ceux qui ont été un jour blessés par ces gens. (…) Je me suis plantée face à lui avec l’intention de ne pas bouger. Quand il a essayé de me contourner, je me suis remise face à lui, encore et encore. Je l’ai fixé dans les yeux et j’ai pu y voir la douleur. Il avait l’air effrayé et il avait raison de l’être! », a-t-elle raconté ensuite au site Seattle gay scene.

« ILS PORTENT UN MÉLANGE DE COTON ET POLYESTER. C’EST UNE ABOMINATION! »
Puis, à la police qui lui demandait de ne pas mettre de l’huile sur le feu, Mama Tits a répondu qu’elle se défendrait si on l’attaquait et a demandé aux agents d’évacuer les homophobes de la parade. La drag-queen s’est ensuite avancée de nouveau vers les opposants à la manifestation, qui tenaient des pancartes  armée de son micro, et leur a tenu ce discours, en prenant la foule à témoin:

« S’ils suivent les règles de ce livre qu’ils détestaient avant, eux-mêmes sont des pécheurs. Ils portent un mélange de coton et de polyester, c’est une abomination! (…) Avez-vous déjà couché avec votre femme lorsqu’elle avait ses règles? Avez-vous seulement partagé son lit? Devrions-nous vous lapider pour ça? Pourquoi  ne pas lire votre propre livre et suivre ses enseignements à la lettre, celle de Dieu et apprendre à soutenir et aimer? (…) Une fois que vous en aurez fini avec la haine, vous aussi vous trouverez le bonheur parce que nous vous accueillerons à bras ouverts si vous apprenez à ouvrir votre esprit. »

Et Mama Tits de citer Bianca Del Rio, vainqueure de la très populaire émission Ru Paul’s Drag Race:

« Pas aujourd’hui, Satan! Pas aujourd’hui! »

Alors que les homophobes, escortés par la police, quittaient les lieux, la drag-queen n’a pas hésité à continuer son discours en se tenant sur leur passage. Mama Tits, présidente!

Ci-dessous, une vidéo de l’action.