Ouvertement homos, Lea DeLaria, Cheyenne Jackson et Jesse Tyler Ferguson ont participé, aux côtés d’autres célébrités et artistes de Broadway, à un vaste recueil d’histoires, chaque personne racontant ce qui la rend si fière en cette période de Marches des fiertés.

Pour l’actrice d’Orange Is The New Black, c’est le fait d’être «la première humoriste ouvertement lesbienne à s’être produite à la télévision américaine (dans l’Arsenio Hall Show en mars 1993)». Avoir joué des rôles créés pour des hommes comme pour des femmes sur les planches de Broadway, mais aussi au cinéma et à la télévision, ainsi qu’avoir enregistré cinq albums dans une importante maison de disques «sans avoir jamais été dans le placard» sont pour elle d’autres raisons d’être fière.

Jesse Tyler Ferguson se réjouit quant à lui de pouvoir incarner le rôle d’un parent homo dans Modern Family: «Le seul hic, c’est que ça m’éloigne de mon premier amour: le théâtre vivant! Je n’avais pas de modèle à la télévision quand j’étais petit, mais c’est très important pour moi d’incarner un modèle pour d’autres. Eric Stonestreet (qui joue mon compagnon dans Modern Family) et moi entendons tous les jours des gens qui nous disent que notre relation à l’écran leur a permis de faire naître un dialogue sain dans leur famille sur ce que signifie être homo. Des parents ont accepté leurs enfants et des enfants ont pu faire leur coming-out parce que ça n’a plus un côté lointain désormais. C’est le pouvoir de la télévision. Je n’ai pas de mots pour dire tout ce que cela représente pour moi d’y contribuer.»

Et pour Cheyenne Jackson, les raisons d’être fier sont si nombreuses qu’il a choisi un exemple récent, celui de la Marche qui a eu lieu ce 26 juin à San Francisco. «Voir les gens faire la fête et crier de joie dans le Castro avec tant de fierté sur leur visage… C’est une merveilleuse époque à vivre.»

Des témoignages à lire sur Playbill.

Photos Captures (Cheyenne Jackson, Lea DeLaria, Jesse Tyler Ferguson)