Au Luxembourg, l’égalité des droits avance doucement… mais sûrement! D’abord déposé en 2010 sous le gouvernement de Jean-Claude Juncker – actuel candidat du Parti populaire européen à la présidence de la Commission européenne –, le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples homos revient sur le devant de la scène.

Annoncé dès janvier dernier pour l’été par le Premier ministre ouvertement gay Xavier Bettel, le vote du texte a été accéléré avec l’aval ce mercredi 28 mai de la Commission juridique de la Chambre des députés du Luxembourg. Le projet de loi sera donc soumis au vote des parlementaires «en séance plénière après les vacances de Pentecôte», c’est-à-dire à la mi-juin.

Mais au-delà de l’ouverture du mariage et de l’adoption plénière aux couples de personnes de même sexe, la réforme souhaite lutter contre le mariage forcé.Le divorce pour faute est aboli, sauf en cas de violences conjugales graves et l’examen médical obligatoire avant le mariage civil est lui aussi supprimé. Seul le Parti réformiste d’alternative démocratique (conservateur) s’est opposé à cette réforme du mariage.

Malgré une pétition en ligne – qui n’a recueilli que 4500 signatures – contre la réforme dans l’intérêt de l’enfant, L’Essentiel indique que les premières unions de couples d’hommes ou de femmes devraient avoir lieu dès l’automne 2014. Le Luxembourg devenant ainsi le 11e pays européen à légaliser le mariage pour tous les couples.

Photo Benh Lieu Song