Quand il s’agit de baisers gays ou lesbiens, les mairies des Yvelines, comme Saint-Cloud et Versailles l’année dernière, sont décidemment enclines à la censure. Dans la ville du Pecq, voisine de Saint-Germain-en Laye, la municipalité a tout bonnement décidé de retirer les affiches de la campagne publicitaire du bijoutier Chaumet où l’on voit deux femmes sur le point de s’embrasser, rapporte Le Parisien dans son édition du 28 mai.

La mairie (UMP), qui n’a pas souhaité faire réagir les élu.e.s mais son service communication, se justifie en invoquant des pressions des parents. «Jeudi et vendredi, nous avons reçu de nombreux appels de parents: une dizaine au service communication et bien plus au cabinet du maire. (…) Ils nous ont dit que cela les gênait que les enfants soient soumis à cette image, que ça les choquait et les embêtait aussi de répondre à des réflexions des enfants à ce sujet.»

Mais en réalité, la photographie, intitulée The Double Take, met en scène une seule et même personne – l’actrice Marine Vacth, repérée par François Ozon dans Jeune et Jolie – afin d’évoquer le mythe de Narcisse, la dualité et l’émotion. Beaucoup de bruit, pour une affiche plutôt inoffensive, dont s’amusait déjà la sénatrice UDI Chantal Jouanno en avril dernier.

À lire sur le site du Parisien.