Mykki Blanco, Zebra Katz ou encore Franck Ocean… Le «rap queer» est en pleine ébullition, souligne Konbini ce mardi 27 mai en dressant le portrait du rappeur new-yorkais ouvertement gay Le1F, qui était en concert le 13 mai dernier à la Gaïté Lyrique. Un artiste underground qui sort tout juste son premier EP Hey.

«Avant de fouler les planches de la Gaîté Lyrique, pendant de longues années, Le1f s’est produit dans les bas-fonds des clubs chauds et humides de la Grosse Pomme, racontent les auteurs de l’article. Là où une nouvelle génération de rappeurs, entre voguing et références à l’âge d’or, remettent en cause la sempiternelle posture “virile” du MC.»

Ce tout jeune rappeur, fan de Pokemon, n’hésite pas à y faire des références dans ses clips, et avoue même s’identifier à Rondoudou. Comme quoi le rap américain est bien plus divers qu’il n’y paraît et commence à changer, loin des clichés auxquels il est bien trop souvent adossé.

À lire sur Konbini.