Sur les 74 eurodéputé.e.s que les Français.es ont élu, 23 ont exprimé leur adhésion aux «principes européens pour la famille et pour l’enfant» soumis par le mouvement «Europe For Family», lui-même engendré par la «Manif pour tous». Les signataires s’engagent à faire en sorte que le mariage devienne un engagement pris par «un homme et une femme l’un envers l’autre pour s’aimer, fonder une famille et éduquer leurs enfants», à ce que les couples de même sexe n’aient pas la possibilité d’adopter (cette faculté étant réservée aux couples hétérosexuels) et à ce que le concept d’identité de genre ne soit pas reconnu par les instances nationales ou européennes. Ces élu.e.s envisagent quasiment tou.te.s d’intégrer ou de participer à un intergroupe parlementaire pour porter leurs idées. Treize sont issu.e.s des rangs du FN, les dix autres sont membres de l’UMP, qui a expressément signifié son «attachement» aux mêmes principes.

Voici, par ordre alphabétique, la liste des europarlementaires signataires de cet engagement:

Louis Aliot (Sud-Ouest) – FN
Michèle Alliot-Marie (Sud-Ouest) – UMP
Marie-Christine Arnautu (Sud-Est) – FN
Nicolas Bay (Nord-Ouest) – FN
Marie-Christine Boutonnet (Ile-de-France) – FN
Aymeric Chauprade (Ile-de-France) – FN
Mireille d’Ornano (Sud-Est) – FN
Arnaud Danjean (Est) – UMP
Michel Dantin (Sud-Est) – UMP
Rachida Dati (Ile-de-France) – UMP
Edouard Ferrand (Sud-Ouest) – FN
Bruno Gollnisch (Sud-Est) – FN
Françoise Grossetête (Sud-Est) – UMP
Brice Hortefeux (Centre) – UMP
Philippe Juvin (Ile-de-France) – UMP
Gilles Lebreton (Ouest) – FN
Constance Le Grip (Ile-de-France) – UMP
Jean-Marie Le Pen (Sud-Est) – FN
Dominique Martin (Sud-Est) – FN
Bernard Monot (Centre) – FN
Renaud Muselier (Sud-Est) – UMP
Gilles Pennelle (Ouest) – FN (en remplacement de Joëlle Bergeron, elle aussi signataire)
Jeanne Pothain (Centre) – FN (qui sera probablement remplacée par le suivant sur la liste qui n’a pas signé ces principes)

En face, 16 autres parlementaires ont de leur côté apporté leur soutien à des engagements avancés par l’Ilga-Europe. Ces élu.e.s souhaitent notamment qu’une feuille de route sur l’égalité pour les personnes LGBTI soit établie et qu’une définition inclusive de la famille soit présente dans les politiques de l’Union.

Voici, par ordre alphabétique, les eurodéputé.e.s français.es qui se sont engagé.e.s en faveur de l’égalité des droits:

Éric Andrieu (Sud-Ouest) PS
Pervenche Bérès (Ile-de-France) – PS
José Bové (Sud-Ouest) – EELV
Jean-Marie Cavada (Ile-de-France) – UDI
Marielle de Sarnez (Ile-de-France) – MoDem
Karima Delli (Nord-Ouest) – EELV
Jean-Paul Denanot (Centre) – PS
Pascal Durand (Ile-de-France) – EELV
Sylvie Guillaume (Sud-Est) – PS
Yannick Jadot (Ouest) – EELV
Eva Joly (Ile-de-France) – EELV
Jean-Luc Mélenchon (Sud-Ouest) – Front de Gauche
Christine Revault d’Allonnes (Ile-de-France) – PS
Michèle Rivasi (Sud Est) – EELV
Virginie Rozière (Sud-Ouest) – PRG
Isabelle Thomas (Ouest) – PS

Ancien maire de La Trinité, en Martinique, Louis-Joseph Manscour (PS) a également été élu au Parlement européen. S’il n’a pas signé le texte de l’Ilga-Europe, il s’était néanmoins exprimé en faveur de l’ouverture du mariage en 2012.

Photo Parlement européen