Difficultés de financement ou malaise liés aux relations sexuelles entre hommes? Alors que le téléfilm adapté de sa pièce The Normal Heart sera diffusé dimanche 25 mai sur la chaîne américaine HBO (et le 3 juin en France sur OCS City), le dramaturge et militant emblématique Larry Kramer revient sur le différend qui l’oppose depuis de nombreuses années à Barbra Streisand.

The Normal Heart, réalisé par Ryan Murphy, avec Mark Ruffalo, Matt Bomer, Julia Roberts, Taylor Kitsch, Jonathan Groff ou encore Jim Parsons, est l’adaptation de la pièce autobiographique de Larry Kramer, publiée en 1985, sur les premières années de l’épidémie de sida à New York. Très vite, Barbra Streisand acquiert les droits de la pièce pour en faire un film. Mais après des années d’écriture, d’allers-retours entre la réalisatrice et l’auteur qui tient à maîtriser l’écriture du scénario, de recherches de fonds infructueuses, Barbra Streisand lâche l’affaire.

Depuis que Ryan Murphy s’est emparé de l’idée, Larry Kramer revient régulièrement sur la querelle avec Barbra. Interviewé récemment par le New York Times, il en a remis une couche, estimant que ce qui bloquait en réalité, c’était la question des relations sexuelles entre hommes.

«J’ai dit “Je crois qu’il est vraiment important, après avoir passé un bail à regarder des hommes et des femmes faire l’amour dans les films, il est temps de voir deux hommes le faire”, raconte-il au New York Times. Je lui ai offert un livre de magnifiques photos d’art de deux hommes faisant l’amour et elle l’a trouvé de très mauvais goût.»

Jointe par le New York Times, Barbra Streisand a répliqué que son intention était de réaliser un film qui soutiendrait l’idée que tout le monde a le droit d’aimer, «homos ou hétéros»:

«Larry était en première ligne dans ce combat et il se bat toujours. Mais il n’est pas nécessaire de me combattre en déformant mes sentiments. En tant que cinéaste, j’ai toujours recherché des façons nouvelles et excitantes de faire des scènes d’amour, qu’elles soient sur des hétérosexuel.le.s ou des homosexuel.le.s. C’est une question de goût, pas de genre.»

Sur la question du couple gay central de The Normal Heart, elle précise: «J’essayais de toucher un large public, et je voulais qu’il soit de toutes ses forces derrière ce couple.» «Larry détient les droits depuis 15 ans et il n’a pas réussi à le faire non plus», rappelait-elle récemment au Hollywood Reporter.

Dans le même entretien au New York Times, Larry Kramer a aussi des paroles sévères pour les gays qui préfèrent une prévention biomédicale par Truvada (un antiviral autorisé en prévention aux États-Unis) à l’usage du préservatif: «Quiconque prend volontairement un antiviral chaque jour doit avoir la tête dure. Pour moi, il y a quelque chose de lâche à prendre Truvada plutôt qu’utiliser une capote. Vous avalez un médicament qui est un poison pour vous, et cela fait baisser votre énergie pour vous battre, vous impliquer, faire quoi que ce soit.»

La bande-annonce française:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur The Normal Heart sur OCS city le 3 juin

La bande-annonce officielle, avec sous-titres:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪The Normal Heart Trailer VOSTFR HD‬

Photos lifescript / David Shankbone