Mykki Blanco, rappeur et performer new-yorkais ouvertement gay, est connu pour son engagement sans faille pour les droits des personnes LGBT. Et sa dernière mésaventure ne fait pas faiblir sa colère. Invité à se produire à Lisbonne le 21 mai, l’artiste raconte sur Noisey – le site musical de Vice – avoir été victime de racisme et d’homophobie dès son arrivée sur le sol portugais lundi 19 mai à l’aéroport de Lisbonne.

Le rappeur précise notamment qu’alors qu’il souhaitait prendre un taxi, un policier lui aurait lancé «Go away Bicha», «un mot offensant, dérivé du mot anglais “bitch”, généralement utilisé à l’égard des hétéros pour contester leur sexualité», explique le site de pop culture Konbini. En réaction Mykki Blanco aurait alors insulté l’agent qui aurait répliqué en lui annonçant qu’il était en état d’arrestation. Une forme d’intolérance que le performer a fortement relayée sur les réseaux sociaux pour marquer son indignation après quelques heures derrière les barreaux et 600 euros d’amende.

À lire sur Konbini (en français) et sur Noisey (en anglais).